Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/08/2020

Personne ne dit tout

On n'ose pas poser les questions qui se lèvent à l'écoute de tel ou tel témoignage poignant. Même les victimes ont leurs zones d'ombre selon comment elles réagissent à l'agression. Elles ont déjà assez souffert comme cela, nul besoin de les froisser par une question pour éclaircir ou préciser tel ou tel point qui les mettraient peut-être en mauvaise posture tout à coup, face à elles-mêmes, au héros qu'elles n'ont pas été. Pas de questions donc, encore moins si les victimes sont ensuite en position de force par rapport à celui qui se retient à bon escient de questionner là ou cela pourrait faire mal.

 

Personne ne dit tout de toute façon.

 

J'ai écouté Raymond Devos tout à l'heure, et j'ai appris qu'il était un grand ami de Brassens. Raymond Devos est sensible aux mots. certains lui font peur, comme le mot "anarchie". Il l'assimile dit-il à la destruction. Il ne comprend pas le manque de respect aux dirigeants. Il voit Beckett comme un homme qui manie l'absurde. Je le vois comme un homme qui crie au non sens, ce qui est différent. L'anarchie c'est juste en fait ne pas reconnaître un pouvoir absolu aux dirigeants. Pas besoin d'avoir peur.

Mais j'aime bien quand même Raymond Devos. Qui est toujours intelligent tout le temps ?

 

Pour me concentrer à fond alors que je jeûnais aujourd'hui (je ne recommencerai plus à jeûner, soit dit en passant), j'ai recopié au hasard des dessins de dessinateurs de BD, vus dans la Voix du Nord. Le sens du détail et de l'observation du dessinateur que je recopiais en m'amusant bien, m'a fait penser qu'il était lui aussi d'une intelligence supérieure, (j'entendais que l'on parlait à la radio d'un homme d'une intelligence supérieure du fait qu'il était scientifique.) Ceux qui en  dépassent d'autres dans différents domaines sont d'une intelligence supérieure dans le domaine où ils excellent sur ceux qui le sont moins dans le domaine où ils n'excellent pas. Ce dessinateur en terme de dessin, était d'une intelligence supérieure en dessin, sur le génie de la chimie dont il était question, qui ne savait pas dessiner.

 

Après, il y a des gens qui excellent en beaucoup de domaines. La planète aurait besoin de ceux qui sont très fort en écologie, les autres intelligents, pour l'instant, dans l'urgence où elle se trouve, elle s'en fiche.

19:59 Publié dans Note | Lien permanent | Commentaires (0)

20/08/2020

Qu'aurait répondu Rousseau ?

Je parle du livre La nuit avalera le mal à Patrick, avec la technologie aidante, utilisée à bon escient par une orthophoniste pour aider une personne polyhandicapée. Lui aussi trouve cela intéressant, cependant il revient à notre propre problématique, avec Sam donc, qui lui, n'avait pas de problème moteur (mais pourrait en avoir peut-être, à force d'être confiné).

Il me dit que, quant à nous, nous aurions dû ne faire appel à personne et partir en forêt avec Sam. La nature, certains animaux auraient été les grands éducateurs de Sam, avec nous.

Encore faut-il trouver des coins en forêt et ne pas tomber sur des autochtones qui vous zigouillent, lui dis-je.

À quoi il répond que sur la planète il doit encore exister des coins non investis par l'homme.

Je ne le pense pas... mais je crois que Rousseau également aurait très bien compris le propos de mon ami. 

07:54 Publié dans Note | Lien permanent | Commentaires (0)

19/08/2020

La nuit avalera le mal de Marie Compagne

J'en suis à la page 58 de La nuit avalera le mal, de Marie Compagne. Certes le livre commence par la narration d'un crime particulièrement abominable, mais ensuite s'ouvrent des portes sur un monde que nous n'aurions pas deviné sans quelques génies de la communication pertinente. Une communication via les mots non parlés mais impulsés, du côté des handicapés. Nous sommes en présence d'un génie en effet en la personne d'une orthophoniste, car elle parvient à parler avec des personnes que la plupart des gens prennent pour des légumes. Un beau miracle du cœur humain que celui de l'orthophoniste, intelligence humaine alliée à une technologie mise au service des personnes handicapées, mais qui est  interdite en France, car on ne peut rien prouver, et donc on craint de donner de faux espoirs aux parents. Pourtant il en va du bien être de personnes confrontées à des conditions de handicap extrêmement rudes. Dans ce livre, il y a une intrigue policière où est mêlé étroitement un enfant polyhandicapé. Il va réussir à dire à l'orthophoniste le drame que sa mère s'applique à lui cacher afin, croit-elle,  de le préserver. Il s'agit de  la mort du père de cet enfant, père assassiné de façon ignoble. L'enfant a vu le tueur. Sans l'orthophoniste, il serait cloîtré dans ce drame. Marie Campagne, l'auteure de La nuit avalera le mal ouvre le champ des possibles parmi un champ de ruines. Lorsqu'un être cher disparaît, et aussi atrocement, on est comme ruiné sur le coup par la douleur quasi insurmontable au début. Et pourtant des portes s'ouvrent. Un langage se met en place. Une présence intelligente, un regard autre, qui a compris l'intelligence de l'autre, s'est proposé pour vaincre la détresse de l'enfant.    

01:30 Publié dans Note | Lien permanent | Commentaires (0)