Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/08/2017

Le cri du moineau friquet ♣♣♣ "un soleil plaqué contre le sol" ♣♣♣ le troisième trésor du jour

 Le moineau friquet vit en colonies. L'autre matin, vers sept heures, en passant  place de la République, celle en face de la Poste du Centre ville (de Béthune), j'ai entendu les cris similaires à ceux enregistrés sur le site du moineau friquet,  qui semblaient provenir de milliers d'oiseaux cachés dans le feuillage des érables, plantés en rangées sur cette place. Les cris produits par ce qui doit être en fait une centaine d'oiseaux plus probablement ont le même effet qu'un parfum aérien sur le cerveau. Vous trouverez sur les quatre enregistrements de la manière de s'exprimer du moineau friquet sur ce site, celui spécifique du cri (que j'ai entendu avec bonheur). Mais peut-être le cri des moineaux domestiques est-il semblable, il faudra que j'aille vérifier. Pour l'heure, le cri des moineaux friquets  :

 

http://www.oiseaux.net/oiseaux/moineau.friquet.html

 

Mais je l'ai entendu à un volume plus fort que l'enregistrement, place de la République, car les oiseaux étaient plus nombreux et d'un tonus incroyable ce matin-là, qu'ils communiquaient, on était comme obligé d'y être attentif.

 

 

À propos notamment  de sa condition, lu sur la fiche Atlas :

 

"Un moineau craintif

 

Le moineau friquet est une espèce particulièrement fragilisée en raison de la dégradation de son environnement. L'homme peut tenter de le préserver en lui aménageant un espace adapté à son mode de vie. Ainsi, on peut installer plusieurs nichoirs proches les uns des autres, le moineau friquet pouvant y être attiré pour édifier son nid.

 

Attention ! Le moineau friquet étant un oiseau très craintif, il est essentiel de respecter une distance raisonnable pour observer sa nichée. Les parents, s'ils se sentent menacés, risquent d'abondonner le nid, condamnant ainsi leurs petits à une mort certaine.

 

Il est également possible d'aider le moineau friquet à compléter son alimentation en lui procurant des graines et de la matière grasse servies sur une mangeoire. Il apprécie ces gestes d'attention à son égard, en particulier lors des périodes les plus froides de l'année."

Extrait de la Fiche Atlas

 

♣♣♣

 

"Un soleil plaqué contre le sol" (Jiri Felix, Jan Triska), c'est ainsi qu'ils introduisent La carline acaule. À l'origine elle a été utilisée comme plante médicinale puis les fleuristes s'en sont accaparés pour confectionner des bouquets secs. Les auteurs disent qu'en France, les montagnards  la piquent sur un volet de leur maison pour la voir se refermer quand il pleut... juste pour ça, car elle n'anticipe pas sur le temps qu'il fera, elle réagit juste à celui qu'il fait.  Par mauvais temps disent ces deux botanistes que les plantes embarquent en poésie "par mauvais temps les bractées blanches se replient et protègent de la pluie les fleurs intérieures. Elles s'ouvrent en étoile au soleil."

 

Ils disent aussi à son propos : "Les bractées internes, linéaires, blanches et brillantes sur l'avers, jaunes au revers, simulent les ligules externes de l'inflorescence."

 

♣♣♣

 

Le troisième trésor du jour, c'est une dame qui propose des exercices pas trop difficiles à faire pour les personnes à souplesse moyenne, mais qui ne peuvent pas faire le grand écart et d'autres acrobaties ( ou ce qui semble en être  quand on n'arrive pas à exécuter le mouvement ou prendre la posture). Elle est très souple et se met pragmatiquement au niveau de personnes qui le sont moins.... et qui peuvent ainsi, elles aussi,  aider leur foie à se porter bien. Pour être d'humeur égale et heureuse rien de tel que de sourire de cette manière à son foie !  La vidéo :

 

 

 

11:23 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

16/08/2017

Lu ce matin ♣♣♣ le tableau

 Revigorant ! un extrait :

 

"j'ai fini par utiliser souvent ce procédé : à savoir sculpter ce qui vient, comme ça vient... sans trop d'auto censure et laisser le temps faire des bonds....réfléchir et de façon plus posée, transformer le premier jet en autre chose ...sans regret ...de toutes façons, en taille directe, il ne faut pas éprouver de regret !

 

m'est venu alors l'idée de renommer mon intervention sur les rochers : pour une archéologie future me paraissait un superbe titre …

 

encore une bouffée d'orgueil ...décidément il est difficile de guérir de ce genre de choses …

 

j'ai passé des mois à rire de ma future blague : j'imaginais les visites des touristes dans 2 ou 300 ans ...les guides expliquant doctement les intentions supposées du créateur dont malheureusement on avait complètement oublié le nom !!"

 

Intégral :

http://laboratoirederecherchesculpturelle.hautetfort.com/

 

♣♣♣

 

P1010016.JPG

05/07/2017

Le peintre Albert Bierstadt

 

 

"Truly all is remarkable and a wellspring of amazement and wonder.  Man is so fortunate to dwell in this American garden of Eden."  Albert Bierstadt

 

Vraiment, tout est remarquable et source d'ébahissement et d'émerveillement. L'homme a tellement de chance d'habiter dans ce jardin d'Eden américain.

 

Un des chants du matin, juste avant d'aller à mes occupations  :

https://www.youtube.com/watch?v=kkEkO3CiprY

 

10:10 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)