Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/08/2017

Les cinq gaufrettes ♣♣♣ austérité aux alentours de Bruxelles ! ♣♣♣ espèce de petite joubarde ♣♣♣ Hennissement roulant et prolongé du bécasseau variable

 Gaufrettes remises dans l'ordre pour réviser la grammaire que l'on ne révise jamais assez.

 

For a year now we have had

 

this piece of legislation

 

and this is the first time

 

it has been debated

 

in this chamber.

 

♣♣♣

 

Cela se passe en Belgique. Où il serait question  d'euthanasier des personnes en psychiatrie, qui le demanderaient. Pour la simple raison parfois d'un manque de perspective ai-je lu. Les temps  sont durs !  D'aucuns considèrent (me semble-t-il) que ceux qui n'ont pas accès à ce qui est vital pour le bien vivre, autant qu'ils meurent si on les a suffisamment désespérés.

D'abord, qu'est-ce que la vie idéale  selon eux ?  Et pourquoi ne pas plutôt redonner de l'espoir aux désespérés, au lieu de leur administrer la mort ? (consentie selon moi et pas vraiment demandée par eux)  Nos politiques actuels seraient-ils sous des apparences de raffinement d'affreux bourrins en réalité ? Je m'excuse auprès des chevaux et retire le mot bourrin,  les animaux paient en effet cher  le fait que l'on ne veuille jamais assumer complètement que c'est de l'homme dont il s'agit et non pas du cheval en ce cas-ci, qui n'y peut rien. (j'apprécie aussi la chic expression "qui n'en peut mais...")

 

Sur l'euthanasie, ici :

http://belgicatho.hautetfort.com/

 

♣♣♣

De l'encyclopédie de Diderot et d'Alembert :

 

TRIQUE - MADAME, s. f. (Botan.) nom vulgaire du sedum minùs luteum, folio acuto, de C. B. & de Tournefort. C'est une espèce de petite joubarbe, qui pousse des tiges tendres, rampantes, revêtues de beaucoup de feuilles épaisses, oblongues, grasses, pointues, bleuâtres, ou rougeâtres, remplies de suc; ses fleurs sont à plusieurs pétales disposées en rose, au sommet des branches, de couleur jaune: il leur succede un petit fruit composé de cinq graines. On cultive cette plante dans les jardins, parce qu'on en mêle dans les salades; mais elle croît naturellement sur les murailles, & ailleurs. (D. J.)

 

 

Ce que j'ai lu sur Sedum album ou Trique-madame  dans un de mes livres de botanique personnels, achetés à une braderie de Toulouse (le magasin bradait des livres). Le texte est de Jiri Felix (accent spécial sur le "r" et le "i" de Jiri, que mon clavier ne possède pas), et de Jan Triska (idem pour les accents) :

 

La trique-madame est une petite herbe vivace qui forme des touffes lâches ne dépassant guère 10 cm de hauteur. Elle a deux espèces de tiges : les unes sont stériles et bien feuillées, les autres florifères, plus longues, ascendantes, aux feuilles moins serrées.

 

les feuilles, convexes, allongées, sessiles, cylindriques, s'appliquent conte la tige par une base en éperon, puis s'en écartent latéralement. Elles sont parfois lavées de rouge;

 

Les fleurs sont blanches, parfois rosées, pédonculées, à anthères rouges. Elles sont groupées en cymes denses. Le fruit est un follicule cylindrique.

 

La floraison a lieu de juin jusqu'à l'automne, sur les rochers et les terrasses pierreuses, les pâtures sèches, souvent sur les vieux murs. C'est une plante des régions chaudes, qui étend son aire de la plaine jusqu'à la zone des plateaux, jusqu'à 1500 m dans les alpes, de l'Europe au sud de la Suède, en Angleterre, en Afrique du Nord. On en voit dans les Alpes une forme luxuriante particulièrement décorative, apte à être cultivée dans les jardins de rocailles. 

Editions  Gründ  

 

 

 

♣♣♣

 

Pour écouter le bécasseau variable :

 

http://www.oiseaux.net/oiseaux/becasseau.variable.html

 

Restons dans les ondes sonores avec cette musique, qui est proposée aux plantes dans ce documentaire intitulé "L'esprit des plantes". Le scientifique me fait rire  de bon cœur quand il dit naïvement (du moins il me semble) grosso modo : "cela pose problème aux scientifiques parce qu'on ne sait pas comment ça marche ni à quoi ça sert" ... en effet ce scientifique voit les plantes réagir à la musique, aux ondes sonores (du moment qu'elles ne sont pas électroniques)... et les gens disent alors que les plantes dansent. Le documentaire sur L'esprit ds Plantes, ici :

 

 

 

 

 

 

 

 

18/08/2017

Victoria amazonica ♣♣♣ Tableaux du jour ♣♣♣ le chant du hoche-queue ou du pipit farlouse

 À propos du nénuphar géant :

 

Le petit scarabée et la fleur de nénuphar

 

 

Un petit scarabée,

Cyclocephala hardyi,

réalise la  pollinisation et il y reste

pendant toute la floraison,

profitant non seulement du nectar,

mais également de la chaleur fournie par la plante.

 

 

Wikipédia, Histoire du petit scarabée

 

Et il y a aussi le héron cendré qui profite de l'aubaine, photographie dans Wikipédia,  où on le voit dans le moule à tarte que  forme la feuille. Ingéniosité de la plante chaufferette.

 

Et c'est une autre histoire encore concernant la sexualité du nénuphar géant, qui évoque celle de certains humains  pouvant aussi avoir des phases ou être complexe du moins apparemment ...  Extrait :

 

"L'hermaphrodisme successif (ou séquentiel) est une forme d'hermaphrodisme correspondant à une acquisition des caractères sexuels mâles et femelles différée dans le temps. Il se retrouve aussi bien chez les animaux que chez les plantes, mais pour ces dernières on préférera le terme dichogamie."

Ici :

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Victoria_amazonica

 

 

 

♣♣♣

 

 

P1010021.JPG

 

P1010026.JPG

 

P1010029.JPG

 

P1010033.JPG

 

P1010036.JPG

 

 

♣♣♣

 

"L'origine de son nom (pipi ou pipit ou pitpit) provient de son cri alors que le mot farlouse est d'origine inconnue mais déjà employé par Belon en 1555. La traduction étymologique du nom scientifique est hoche-queue (Anthus) naît dans les prés(pratensis)"

 

La pluie a du bon, Terre mouillée, terre féconde, la pluie rafraîchit les racines qui boivent goulument ; les plantes après avoir baissé les bras pour certaines d'entre elles, relèvent la tête... mais les oiseaux trouvent que le ciel exagère, ils se taisent, se rencognent on ne sait où et j'aimerais les entendre pousser leurs chants de victoire comme ce printemps. Ici j'ai pu écouter le chant du pipit des prés, ami de l'espace comme tout oiseau. Le cri du pipit est enregistré sur ce site :

http://www.oiseaux.net/oiseaux/pipit.farlouse.html

 

Et on peut l'admirer et l'écouter encore, ici  :

 

 

 

 

 

 

 

 

18/10/2016

L'histoire de l'hibiscus et du karkadé

 

J'ai acheté un paquet de tisane de plantes mélangées, l'une d'elle est le karkadé dont je pensais n'avoir jamais entendu parler, or vous verrez qu'en fait je le connaissais un peu, mais sous un autre nom. Après plusieurs prises de cette tisane, je me suis sentie tendue et j'ai attribué cela au karkadé inconnu. Recherche sur le Net, où d'abord je lis qu'il est conseillé aux personnes ayant un problème de tension, d'hypertension si je me souviens bien, néanmoins le dernier site consulté à ce propos, le déconseille aux personnes ayant des soucis cardiaques. Tout doit sûrement être une question de dosage. j'apprends alors que le karkadé est équivalent d'hibiscus en Europe et la surprise ne s'arrête pas là. Après lecture de cela ce matin, je rends, à la faveur d'un heureux hasard, durant l'après midi,  visite à un vieux couple merveilleux, l'un d'eux se trouve être  mon parrain, qui appelle sa tendre épouse "chérie" mais ce n'est pas cela l'étonnant, son épouse étant charmante ; la surprise arrive quand,  alors que nous sommes sous une légère averse, visitant son jardin au fond duquel tout là-bas il y a un grand poulailler où caquètent une dizaine de poules à l'air libre je l'entends me dire : "Tu veux que je te donne des plants d'hibiscus ?" Il y avait plein de  plantes diverses et variées et pourquoi justement des hibiscus ? Qui eux n'étaient pas en si grand nombre que cela dans son jardin rempli plutôt de rosiers.

Il m'en a donné trois, dont l'un est encore fleuri.  Je leur dis à la pause café. "Figurez-vous que justement ce matin je me renseignais sur le karkadé qui en fait est de l'hibiscus..." 

"Ah bon, tiens ?" a dit simplement Yolène tandis que son soupirant répétait "Ah ? tiens !" Mais tous les deux avaient l'air de penser "Et alors ?" Une génération de blasés ou alors de la distraction d'amoureux.

Je les ai déjà replantés, après avoir raccourci légèrement les racines comme conseillé par mon fameux parrain qui doit avoir l'âge du Dalaï Lama. Comme demandé,  je leur donnerai bien à boire durant quelques jours après la transplantation... cardiaque, si on imagine que chaque fois que l'on replante quelque chose, c'est un cœur de plus qui pulse dans la terre qui  recueille ... d'ailleurs pour que la transplantation se passe bien, il a laissé de la terre du jardin originel autour des racines. Jardin du parrain qui en ce moment doit faire le deuil de trois hibiscus. Mais mon patio avait bien besoin de cet apport en pulsations nouvelles. 

Tout cela vaut bien un sourire.

 

P1010035.JPG

Le karkadé :

http://www.marmiton.org/recettes/recette_karkade-egypte_1...

19:11 Publié dans Botanique | Lien permanent | Commentaires (0)