Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/01/2021

Chaque matin

Chaque matin, je lis une page d'un livre de géologie, puis une page d'un livre consacré aux OVNI (la bible, dit l'auteur de ce livre, est empli de témoignages de la présence d'OVNI, relatée par certains prophètes, le Christ lui-même, dans sa remontée au ciel d'après témoignage d'un apôtre, recoupe des témoignages contemporains concernant les OVNI). Ce matin, j'ai ajouté une autre page d'une autre discipline, d'un livre écrit par plusieurs auteurs, sous la direction de Francis Hallé, qui s'intitule Aux origines des plantes avec le sous-titre Des plantes anciennes à la botanique du XXIe siècle.

 

Dans son avant-propos Francis Hallé dit : "Le calme et le silence sont rares dans notre mode de vie actuel, qui n'offre guère l'occasion de renouer avec "le temps long" de la croissance des plantes ; n'est-il pas rassurant que ces dernières puissent nous procurer ces trésors en quantité illimitée ? Éluard, admirant "le pin qui sait si bien se taire", rejoint Supervielle" :

 

"Il faut savoir regarder un arbre durant les quatre saisons.

Et regarder pour mieux se taire,

Écouter les paroles des hommes et ne jamais répondre.

Il faut savoir être tout entier dans une feuille

Et la voir qui s'envole."

 

03/08/2019

L'arbre caramel

Arbre caramel sous lequel nous avons pris notre frugal repas du midi composé d'un morceau de pizza au fromage pour l'un, et d'un sandwich au fromage de brebis pour l'autre, qui était moi. Petits abricots délicieux en dessert. Au-dessus de nos têtes le feuillage léger de l'arbre caramel. Celui-ci se recourbe avec élégance et a été un parasol de rêve avec ses feuilles translucides, qui laissent filtrer le soleil par endroits. Sous la bise tiède les rameaux se balançaient par moments, doucement, dans un mouvement lascif d'éventail à peine agité. Cet arbre était planté parmi de tout jeunes chênes, des pins maritimes et avait aussi comme voisin un aulne glutineux à l'état de taillis. Nous étions au parking des terrains de tennis du Touquet.

 

P1010035.JPG

 

P1010039.JPG

 

P1010040.JPG

Envers

 

 

"C’est un arbre dioïque : les pieds mâles portent des fleurs discrètes à étamines rouges avant les feuilles au printemps ; les fleurs des pieds femelles ne présentent aucun intérêt.

Les fleurs sont suivies, sur les sujets femelles évidemment, de fruits en forme de bananes. Le genre a donné son nom à la famille, les Cercidiphyllacées."

Trouvé sur un site, ensuite perdu.  Complément de renseignements sur la fructification ici

 

P1010031.JPG

 

P1010034.JPG

Au Parking du Touquet avant de rejoindre l'arbre caramel.

 

P1010058.JPG

 

P1010056.JPG

 

Un homme a dit à sa femme :

"ça, c'est Romi"

ou

Romy ?

L'auteur de cette sculpture

il va sans dire.

 

Autre photo de cette journée au Touquet ?

 

P1010042.JPG

 

 

P1010050.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

26/07/2018

Le site botanique bilingue

La traduction en français par le site se trouve sous le texte en anglais  (site dont les auteurs sont du Québec et donc parlent bien l'anglais). Cadeau le Net ! stimulation assurée  des  neurones émoustillés. 

 

 

 

"These plants had their heyday back in the times of the dinosaurs, some 150 million years ago. Although they resemble palm trees, they are actually related to conifers, in that they produce cones where the sexual cells form. The plants are either male or female, so it takes one plant of each sex to produce viable seeds. This is a problem for the many cycads on the Red List of endangered species (IUCN). Their popularity with collectors and landscape gardeners, in particular, has caused their populations to decline.

Cycads comprise three plant families and include the genera Cycas, Zamia, Encephalartos and Dioon, all of which can be seen in the Hacienda and Arid Regions Greenhouse.

Where and when

Arid Regions Greenhouse, Hacienda: year round.

Based on articles by Céline Arseneault and by Denis Barabé published in Quatre-Temps magazine."

 

 

"Ces végétaux ont atteint leur apogée à l'époque des dinosaures, il y a environ 150 millions d'années. Malgré leur ressemblance avec les palmiers, ils s'apparentent plutôt aux conifères. Comme eux, les cycadées produisent des cônes où se forment les cellules sexuelles. Les plantes sont de sexe mâle ou femelle. Il faut donc un plant de chaque sexe pour obtenir des graines viables.

Ceci pose problème pour les nombreuses cycadées figurant sur la Liste rouge des espèces menacées (UICN). La destruction des habitats naturels conjugée à la convoitise des collectionneurs et des paysagistes a considérablement réduit leurs populations.

Les cycadées regroupent trois familles de plantes auxquelles appartiennent, entre autres, les genres Cycas, Zamia, Encephalartos et Dioon, présents dans l’Hacienda et la serre des Régions arides.

Où et quand la voir

Serre des régions arides, Hacienda : toute l'année.

Les textes proviennent d'articles de Céline Arseneault et Denis Barabé parus dans la revue Quatre-Temps."

 

Tant qu'à faire je mémorise en français et en anglais pour la journée tout au moins.  Bel exercice pour se la muscler cette mémoire. Lien du site :

 

http://espacepourlavie.ca/en/botanical-garden-collections/cycads