Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/08/2017

Vu ce soir en DVD

 

Le film est intitulé en français Les survivants, de Zobel. Il n'est pas sorti en salles. On y voit trois rescapés, une femmes et deux hommes, d'un désastre nucléaire. D'abord se forme presque un couple, ils n'en sont qu'au flirt quand le troisième arrive... sa simple présence remet en jeu la relation des deux premiers... rien n'est jamais acquis. Lequel des deux hommes la femme va-t-elle choisir ? car il n'a pas l'air d'être question d'amour à trois.  Relation triangulaire qui provoque des tensions. Il s'agit plus ici de croire en l'homme, en sa capacité de surmonter l'égoïsme, qu'en Dieu dont il est souvent question dans ce film qui fait de nombreuses fois référence à la bible. Des critiques ont vu du machiavélisme chez le nouveau venu, joué par Chris Pine... que je n'ai pas perçu, du moins lors de ce premier visionnage. Il disparaît d'un coup, d'après l'autre homme, il a repris la route... vu le peu de chances de survivre en quittant le groupe la question se pose de savoir s'il l'a tué pour se débarrasser d'un rival. Croire en Dieu et croire en l'homme, c'est finalement tout un pour certains. Le film reste ambigu. On ne sait pas avec certitude si le troisième rescapé, dernier arrivant,  s'est fait tuer ou a vraiment choisi de s'en aller. À nous spectateur de croire ou pas en l'homme ?  Il serait parti sans dire au-revoir à la femme qu'il avait l'air d'aimer.... gros doute ! Si le premier n'a pas été à la hauteur et a assassiné l'autre... reste à espérer en Dieu.

23:59 Publié dans cinéma, Note | Lien permanent | Commentaires (0)

08/08/2017

le seul bémol ♣♣♣ Qi gong et humour

 Le seul bémol au film vu hier soir,  une scène dont je me souviens ce matin, fugace,  où il semble que la chocolatière offre à un chien une friandise ; puisque l'on se trouve dans une chocolaterie on se dit qu'il doit s'agir de chocolat. Et je pense que le chocolat n'est pas bon pour les chiens... une malencontreuse étourderie...  il y a possible mort de chien en cas d'ingestion de chocolat, non ? ...  Sinon, quel bon film ! qui laisse un agréable  arrière goût  et pour longtemps j'espère.

 

♣♣♣

 

09:54 Publié dans cinéma | Lien permanent | Commentaires (0)

Une succulente leçon de vie ♣♣♣ Qi gong et humour

 

Film vu ce soir en DVD.

 

 

Le film réalisé par Lasse Hallström, et qui s'intitule Le chocolat est mémorable. C'est une fable tout en légèreté qui traite cependant de choses parfois graves ; une subtilité formidable permet d'éviter le pesant de soucis qui  ne manquent pourtant pas de lourdeur quand on y est confronté : l'ostracisme, la femme battue, la mère abusive... ces thèmes y sont traités et pourtant le plus souvent on sourit. Les catholiques sont un peu bousculés dans cette fable, mais c'est pour la bonne cause. La religion y est montrée sous son côté "mère abusive", mais à la fin le jeune prêtre rattrape les bêtises du comte, comte qui peu à peu lui-même prend conscience des inepties qu'il commet à l'encontre de "l'étrangère",  jouée par Juliette Binoche, la chocolatière.  Ce jeune prêtre en effet est enfin inspiré lorsqu'il prononce le prêche de réconciliation, et c'est "Ouf!" pour tout le monde, dans le sens du cœur qui s'allège chez les villageois culpabilisés. Si j'avais à donner une note à ce film, elle serait de 10 sur 10.

Mais où a-t-il été tourné ce film haut en couleur ? aux couleurs plus exactement des années 50. Tout y respire la plénitude d'un village de ces années-là, épargné même par les câbles électriques  voyants par exemple. Après de courtes recherches sur la toile, j'ai appris qu'il avait été tourné à Theuville, à moins de cinquante km de Paris ! Étonnant ! Theuville :

 

http://www.leparisien.fr/theuville-95810/theuville-le-vil...

 

♣♣♣

 

Qi gong et humour,  ici :

 

 

 

09:51 Publié dans cinéma | Lien permanent | Commentaires (0)