Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/10/2017

Lu ce soir

 

René Char

 

Pourquoi ce chemin plutôt que cet autre
Où mène-t-il pour nous solliciter si fort
Quels arbres et quels amis sont vivants
Derrière l’horizon de ces pierres
Dans le lointain miracle de la chaleur

 

Nous sommes venus jusqu’ici
Car là où nous étions
Ce n’était plus possible
On nous tourmentait
Et on allait nous asservir

 

Le monde de nos jours
Est hostile aux transparents

 

Une fois de plus
Il a fallu partir
Et ce chemin qui ressemblait
A un long squelette
Nous a conduits à un pays
Qui n’avait que son souffle
Pour escalader l’avenir

 

Comment montrer sans les trahir
Les choses simples dessinées
Entre le crépuscule et le ciel

 

Par la vertu de la vie obstinée
Dans la boucle du temps artiste
Entre la mort et la beauté.

 

René Char, Le bâton de rosier (Bibliothèque de la Pléiade/Gallimard, 1983)

21:16 Publié dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0)

06/09/2017

Deuxième essai : la jeune fille à la télécommande et son chien ♣♣♣ Les regards droits ♣♣♣ Lu ce jour

 

À partir de photos vues sur prospectus, le premier pour vendre des couettes, et le second, probablement pour vendre des.... salons....laissant bcq d'espace pour les invités...  pub pour meubles légers.  J'irai vérifier, n'ayant pas jeté le prospectus.

zapou.jpg

 

♣♣♣

 

joli.jpg

 

Dans le gris  ils sourient,

  ciel couvert

et au-delà, l'offrande.

 

♣♣♣

 

Down in their hearts, wise men know this truth: the only way to help yourself is to help others.

~ Elbert Hubbard

 

Au fond de leur cœur, les hommes sages connaissent cette vérité : la seule façon de s'aider soi-même est d'aider les autres.

 

comment :

 

On éprouve aussi cette vérité dans son inconscient... mais aussi  il ne faut pas oublier de penser à soi-même... pour être et rester aptes à aider les autres... parce que tout est en un.

 

 

 

 

13:11 Publié dans Dessin, Poésie | Lien permanent | Commentaires (0)

17/08/2017

Lu ce matin dans Global Research ♣♣♣ Le poème de Paola Pigani

 

Lors de la prise de décision de faire tomber la statue du général confédéré Robert E. Lee à Charlottesville, en Virginie, les suprématistes blancs néo-nazis ont tenu un rassemblement dans la ville, qui a entraîné une violence sanglante, tuant une contre-manifestante et blessant beaucoup d'autres personnes. Les vociférations des  néo-nazis, faites d'intolérance sociale et de préjugés ont subi le retour de flamme de ceux qui chantaient pour la paix.

 

Il y avait cependant de la violence des deux côtés avec de nombreux adversaires du rassemblement Alt-right, associé à Hillary, les Néo démocrates et la "Pseudo"  Extrême Gauche.

 

Comment et pourquoi le président reste-t-il étrangement silencieux  par rapport à cette violence politique interne ?   Est-ce qu'il minimise la portée de ce conflit où il y a apparemment urgence, tandis qu'il se concentre sur ses affaires avec le Venezuela et la Corée du Nord ?

 

Lu ce matin dans Global Research

 

♣♣♣

 

Ce matin je suis allée visiter le blog intitulé La renouée aux oiseaux, l'auteure en est Paola Pigani.

 

Son poème hivernal a bien résonné à mes oreilles. Le voici :

 

recherche chambre froide

peinte à la chaux ou à l'oubli

si possible avec fenêtres  à deux vantaux

115/125/135 x 100 ou 120 cm

pour voir venir le bel automne

 

Mon commentaire :

 

peinture chaude ("chaux" comme "chaud ?"), le blanc pouvant l'être. Ou alors chaux, comme blanc, comme oubli ?

Parfois on a besoin d'oublier, si les souvenirs sont des entraves bien sûr.

 

Et ensuite viennent les mensurations, le côté ancrage, vous voyez.

Merci Paola.

 

De plus elle a mis une vidéo où l'on entend du violoncelle (à la corde vocale chaude). Les bonhommes  "de neige" à silhouette humaine, sans visage,  du clip, font contraste, qui nous disent le manque de chaleur humaine de nos sociétés ?

...  Ou alors Paola a besoin d'un peu de frais, tout simplement vu la chaleur à Lyon ? Ici :

http://paolapigani.hautetfort.com/