Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/06/2018

saint Rainier ! ♣♣♣ Car l'envieux ne peut être heureux

saint_rainier.jpg

 

 

 

"Saint Rainier (1118 - 1161)

 

Joueur de lyre, il sacrifia ses talents artistiques pour l'amour de Dieu. C'était en effet un troubadour renommé qui allait de châteaux en châteaux, chantant ses chansons accompagné de sa viole. Il en profitait pour y passer quelques nuits de péché, car les occasions ne lui manquaient pas. Mais un jour, il rencontra un saint moine de qui il reçut la lumière sur sa vie et lui rendit la grâce de Dieu. Il jeta sa viole au feu, s'en fut marchant pour se rendre pèleriner aux Lieux Saints. Faute d'argent, il s'engagea comme rameur sur une galère, ramant, mangeant avec les galériens, priant aussi avec eux et les amusant par sa bonne humeur au point qu'ils trouvèrent la traversée trop courte. Revenu à Pise, il entra au monastère de Saint Guy pour le reste de sa vie, bienfaiteur de ses concitoyens par sa joie. Les consuls de la ville le portèrent eux-mêmes en terre.

Prière

Prions pour les musiciens, qu'ils mettent leurs talents au service de Dieu pour le louer toujours.

Autres saints du jour

Saint Hervé, abbé

Sainte Lucence, martyre

Sainte Emilie de Vialar, religieuse"

 

Lu sur Hozana.

 

                                            ♣♣♣

 

Point de bonheur pour l'envieux mais ne manquons pas du nécessaire :

 

 

"La garniture des lits :

Comme garniture des lits une paillasse, un gros drap, une couverture et un oreiller suffiront. Toutes choses nécessaires seront données par l'Abbé. l'Abbé considérera le besoin de chacun et non le désir des envieux.

         Commentaire :

 

Pour Benoît, le moine ne doit pas manquer du nécessaire, mais ne doit avoir rien de superflu. Celui qui manque de l'indispensable, n'est ni heureux, ni épanoui,car nous avons tous besoin d'un minimum pour vivre sereinement, sans peur du lendemain . Dans notre vie de tous les jours nous devons veiller à ce que personne ne manque pas de ce dont il a besoin; Il est bon d' apprendre à nos enfants de se contenter de ce qu'ils ont et de ne pas envier les autres, en leur donnant l'exemple. Pour ne pas s'approprier quelque chose qui ne nous appartient pas, il faut commencer par ne pas le convoiter . Respecter la propriété d'autrui, et se contenter de ce que l'on a. Voilà, l'authentique esprit de pauvreté évangélique, et le secret du Bonheur. Car l'insatisfait ne peut être heureux;

 

         Prière : 

 

Benoît, Toi qui nous as instruis par ton enseignement,

Béni de Dieu, maître très bon,

assiste-nous, et prends pitié , de ceux et celles qui ont recours à toi. Amen"

 

Lu dans Hozana

18:20 Publié dans prière | Lien permanent | Commentaires (0)

12/06/2018

Responsabiliser les malades ♣♣♣ Hymne du jour ♣♣♣ Écoute d'un moine ♣♣♣ Musique

 

Afin de ne pas épuiser le personnel soignant. J'ai entendu dire qu'une infirmière célèbre dont j'ai pourtant oublié pour le moment le nom.... dans des années lointaines, était morte d'épuisement.

 

Responsabilité de la part de chacun, et c'est gratifiant pour le malade, c'est en quelque sorte son premier pas vers la guérison de faire attention à qui le soigne.

 

Méditation à ce sujet avec saint Benoît,  sur Hozana, commentaire d'Hozana :

 

"Les frères malades :

 

On prendra soins des malades avant tout et par-dessus tout, de telle sorte qu'on les serve comme le Christ, par ce que l'Ecriture dit "J'ai été malade, et vous m'avez visité" et " Ce que vous avez fait à l'un de ces petits, c'est à moi que vous l'avez fait." ( Mt. 25, 36, 40). Mais les malades ne contristeront pas par leurs exigences les frères qui les soignent. Toutefois il faut les supporter avec patience.

 

                          Commentaire :

 

Pour Benoît, le malade est identifié au Christ lui-même, c'est pourquoi il doit être traité avec égard : il faut leur assurer un lieu de repos où ils pourront reprendre des forces, une personne qui soit consciencieuse et vigilante, pour s'occuper d'eux, car il ne doit être ni oublié, ni négligé. Cependant, le malade ne doit pas se comporter en despote, il ne doit pas exaspérer son entourage.

 

On peut résumer ce passage comme suit ; Que les malades soient traités avec des égards, mais qu'ils n'en abusent pas. On doit s'occuper d'eux consciencieusement, éviter qu'ils ne soient ni négligés,  ni oubliés. Mais Benoît limite cette prise en charge en demandant aux malades de ne pas contrister ceux qui s'occupent d'eux par des exigences saugrenues."

 

                               Prière :

 

Benoît,

Toi qui nous as instruis par ton enseignement,

Béni de Dieu, maître très bon,

assiste-nous et prends pitié de ceux et celles qui ont recours à toi. Amen."

 

                                ♣♣♣

 

Hymne : Pour que l'homme soit un fils

 

D. Rimaud — CNPL

 

Pour que l'homme soit un fils à son image,
Dieu l'a travaillé au souffle de l'Esprit :
Lorsque nous n'avions ni forme ni visage,
Son amour nous voyait libres comme lui.

Nous tenions de Dieu la grâce de la vie,
Nous l'avons tenue captive du péché :
Haine et mort se sont liguées pour l'injustice
Et la loi de tout amour fut délaissée.

Quand ce fut le jour, et l'heure favorable,
Dieu nous a donné Jésus, le Bien-Aimé :
L'arbre de la croix indique le passage
Vers un monde où toute chose est consacrée.

Qui prendra la route vers ces grands espaces ?
Qui prendra Jésus pour Maître et pour ami ?
L'humble serviteur a la plus belle place !
Servir Dieu rend l'homme libre comme lui.

 

Lu sur le site AELF

 

De l'audace ! Ici :

 

https://youtu.be/R665r36o6yk

 

                              ♣♣♣

 

Le blues : écoutez ici comme on passe de la tristesse (ici quelqu'un se déprend d'une autre personne), à la joie de reprendre sa liberté de voler plus haut, c'est comme cela que j'entends le blues :

 

https://youtu.be/HzTlB-TjAzM

   

11/06/2018

Ce matin je partage cette méditation lue sur le site hozana :

"Méditons avec saint Josémaria Escrivà

 

 

Lorsque quelqu’un axe son bonheur exclusivement sur les choses d’ici-bas – j’ai été témoin de véritables tragédies –, il en pervertit l’usage raisonnable et détruit l’ordre sagement disposé par le Créateur.

Son cœur devient alors triste et insatisfait ; il s’engage sur la voie d’un éternel mécontentement et finit par être dès ici-bas esclave, victime de ces mêmes biens qu’il a peut-être atteints au prix d’efforts et de renoncements innombrables.

Mais surtout, je vous recommande de ne jamais oublier que Dieu n’a pas de place, n’habite pas un cœur embourbé dans un amour désordonné, grossier, vain.

Nul ne peut servir deux maîtres : ou il haïra l’un et aimera l’autre, ou il s’attachera à l’un et méprisera l’autre. Vous ne pouvez servir Dieu et l’Argent. Fixons donc notre cœur dans l’amour capable de nous rendre heureux… Désirons les trésors du ciel.

Amis de Dieu, 118

 

Pour aller plus loin

 

Beaucoup dans notre société ont mis Dieu de côté. Sont-ils plus heureux ? Les biens de ce monde, quand bien même ils ne nous manqueraient pas, n’arrivent pas à combler un cœur humain. Tous les sages de toutes les cultures le disent : la crainte et le désir nous rendent la vie amère au milieu des biens de la terre.

Si je n’ai pas d’autre horizon que ces biens, alors il n’y a plus de place pour accueillir le tout autre ; il ne s’agit pas de s’évader de ce monde, mais pas plus de s’y laisser engloutir et croire s’y réaliser.

 

Résolution

 

Vivre pleinement aujourd’hui, sans me projeter sur demain.

 

Intention de prière

 

Pour les détenus : que la prison soit l’occasion d’une conversion."

 

                                         ♣♣♣

 

Lecture des Béatitudes. En fait le "pauvre de cœur"  dont parle la première Béatitude signifie de devenir pauvre par choix alors qu'on possède la richesse matérielle. Ce qui est très dur à mettre en pratique pour les riches, d'où que les chrétiens véritables ne soient pas si nombreux. Pour autant, si les riches consentaient à abandonner une bonne partie de leur richesse au peuple, le ruissellement dont parle Emmanuel Macron, pourrait alors se produire et il n'y aurait plus de SDF. C'est en lisant ce blog que j'ai compris le sens de cette première Béatitude du Christ :

 

http://www.laici.va/content/laici/fr/sezioni/giovani/magi...