22/10/2014

Au hasard de la fiche

 

J'ouvre le classeur aux oiseaux et tombe sur la fiche intitulée : La famille des grues : les gruidés.

 

"La famille des gruidés, plus communément appelée la famille des grues, est divisée en deux sous-familles et comprend quinze espèces d'oiseaux (NP : ce n'est pas beaucoup, en botanique le nombre d'espèces est souvent beaucoup plus élevé)  Tous les gruidés sont de grands échassiers au long cou. Ils sont présents sur la plupart des continents. Très sociables, ils peuvent être observés en vastes groupes en dehors de la période de reproduction."

Atlas

 

  Plus loin :  "De grandes migratrices : dans les pays tempérés et nordiques, la dégradation hivernale des conditions climatiques et la diminution des ressources alimentaires poussent les grues à effectuer de grandes migrations. Pour préparer leur voyage, elles accumulent une importante quantité de graisse qui leur fournira l'énergie nécessaire à ces vols de longue durée. les grues migrent en très grands groupes pour mieux se protéger : la masse impressionne les prédateurs et lui rend plus difficile le choix d'une proie précise."

 

je lis encore ceci sur la fiche : " des menaces multiples L'avenir des grues est menacé par de nombreux facteurs, la plupart directement liés à l'activité humaine. La destruction et la dégradation des zones humides, provoquées par le drainage des marais, la canalisation des rivières ou encore la construction de routes, constituent les plus graves dangers. D'autres problèmes doivent être pris en compte : le braconnage, la pollution et l'utilisation de pesticides. Enfin, de nombreuses grues sont victimes de collision avec des lignes de haute tension.

 

Protéger les gruidés Afin de limiter le déclin des populations des différentes espèces de grues, de nombreuses mesures sont envisageables. Il est possible d'agir directement sur leur milieu de vie : préserver les habitats en établissant des aires protégées, réparer les dégâts causés au niveau des écosystèmes et résoudre le problème des dommages faits aux cultures en travaillant avec les propriétaires des terrains. Les réintroductions permettent également d'enrayer le déclin de nombreuses populations. Pour réaliser des projets de ce type, il est indispensable de bien connaître les besoins des grues, les écosystèmes qu'elles occupent et les communautés avec lesquelles elles coexistent.

 

La grue blanche  Les effectifs de la grue blanche sont de nouveau en croissance grâce à des mesures de protection efficaces mais, avec seulement 400 individus recensés en Amérique du Nord uniquement, elle reste la grue la plus proche de l'extinction.

 

Elle est la plus rare et la plus commune : cette espèce de grues blanches dont il ne reste plus que 400 individus est facilement identifiable à son plumage tout blanc et à sa moustache noire (NP : des oiseaux joufflus hier, et aujourd'hui "à moustache"☺) elle vit en Amérique du Nord et migre vers le sud pour hiverner. En revanche, on dénombre 650 000 grues du Canada, essentiellement réparties en Amérique du Nord et au nord-est de la Sibérie. Elles hivernent au sud des États-Unis et au Mexique."

 

Pour  une note plus gaie concernant les grues :

 

La parade nuptiale  Les couples de grues émettent des appels à l'unisson et adoptent ensuite une posture spécifique : tête rejetée en arrière et bec pointé vers le ciel. Le mâle soulève ses ailes au-dessus de son dos tandis que la femelle les garde repliées. Puis les couples inclinent la tête, bondissent, courent, battent des ailes ou lancent des brindilles."

Extraits Fiche Atlas

 

Note personnelle : en voilà une belle normalité chez les grues, comportement qui serait original chez un couple d'humains dont l'homme mimerait les ailes en élevant ses bras ; la bouche dont on avancerait les lèvres, tournée vers le ciel, serait le bec ... Mais on peut peut-être trouver ce mime  dans un exercice de Qi-gong. Discipline qui fait gagner en grâce... en imitant les animaux, les adeptes apprennent la danse sans presque s'en apercevoir. 

 

"Je m'en va à c't'heure "(mélange picard/français conventionnel)  chercher sur la toile le cri des grues... voire le chant....

 

C'est tout à fait émouvant, le chant d'une grue peut ressembler à un chant de baleine ; écoutez en allant sur ce site, l'enregistrement se trouve à droite de la fiche :  http://www.oiseaux.net/oiseaux/grue.cendree.html

 

 

 

 

21/10/2014

Le moineau friquet porte calotte marron

J'ai un classeur qui concerne les oiseaux, lequel m'a été envoyé par Atlas, à une époque assez récente, nous étions à Béthune depuis déjà quelques années. J'ai décidé d'ouvrir au hasard ce classeur... et au fil de ce hasard, durant quelques jours, de mettre l'oiseau qui est sorti : "attention le petit oiseau va sortir !"

Sur quel oiseau suis-je tombée en ouvrant le classeur aujourd'hui ?

 

Sur le moineau friquet dont Atlas me dit, en grand rival de Wikipédia ☺, une chose triste : l'oiseau friquet est en voie de disparition et d'autres, qui rendent l'oiseau attachant :

 

"Le moineau friquet doit son nom à la vivacité de son caractère, en vieux français, friquet signifie "vif". Il est assez proche du moineau domestique, mais s'en différencie notamment par sa calotte brune. Ce moineau préfère les campagnes aux villes. La destruction des haies limite son habitat. Il niche aussi au creux des arbres, sous les toits, dans les rochers..."

Atlas 

 

Le moineau domestique porte aussi calotte, mais celle-ci est grise. Mais il n'y a pas que cette différence, notre joufflu moineau friquet porte une tache noire sur chaque joue, et le friquet de plus, contrairement à l'oiseau domestique, ne se différencie pas de la femelle. Où j'apprends que dans ce cas, la formation des couples se fait de manière très discrète... Justement en raison de leur plumage identique le mâle ne paraderait pas ou peu en déduis-je. L'égalité rend mois frimeur en déduis-je encore. Allez, je m'en vas chercher une photo de l'oiseau friquet sur le Web. 

 

 

 

 

 le chant, d'après Wikipédia :

 

"La voix du Moineau friquet est plus mélodieuse et présente une tonalité plus élevée que celle du Moineau domestique. Les sons émis sont variés mais leur signification demeure obscure.

 

Le cri est un tett tett, et en vol un teck teck.

 

Cet oiseau chante de temps en temps, principalement en avril. Les petites phrases rudimentaires rappellent un peu les strophes du Bruant des roseaux par leurs répétitions et combinaisons de quelques notes claires entrecoupées de cris roulés."

 

le moineau friquet.jpg

 

Formidable le chant du moineau friquet ! et un concert de moineaux friquet papouille le tympan de façon tout à fait bénéfique, vous pourrez entendre sur ce site, l'enregistrement se trouve à droite de la fiche :

http://www.oiseaux.net/oiseaux/moineau.friquet.html

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le cinéphile

Le cinéphile de la maison m'a conseillé de rebrancher notre petit poste de télé qui était remisé dans une chambre, et ce,  parce que passait La dernière tentation du Christ, de Martin Scorcèse, une adaptation d'un livre que j'ai eu l'occasion de lire il y a longtemps de cela ; il m'a été offert à l'époque de Toulouse, par quelqu'un  qui habite maintenant dans les Landes.  Le livre, de Nikos Kazantzaki, a beaucoup fait parler de lui,  et fut rejeté par les instances catholiques et orthodoxes. Il doit aller à l'encontre de certaines croyances pour les avoir heurtés à ce point. Marie n'y est pas particulièrement mise au premier plan. "Qui es tu ?" dit Jésus à sa mère quand elle tente de le ramener à la maison, ensuite elle le suivra, à l'instar de Marie Madeleine, une autre Marie, et encore une autre femme. Marie Madeleine est montrée comme une amie de toujours de Jésus, amoureuse de lui depuis l'enfance, et qui par déception qui confine au désespoir va se prostituer, et enfin Jésus est vu dans le livre et dans le film comme une personne pendant longtemps emplie de doutes car perturbée par des forces contraires qu'il a du mal à identifier (est-ce Dieu, est-ce diable ?) et qui le terrassent et provoquent des crises je crois d'épilepsie, dans le livre du moins,  une honte  submerge sa mère lors de ces crises, c'est pourquoi d'ailleurs Jésus va s'éloigner de Maire Madeleine dans l'histoire que raconte Nikos kazantzaki. 

 

C'est une fiction, Nikos Kazantzaki, s'approprie,  le temps de cette fiction d'un personnage historique qui lui pose question, et va donner des ébauches de réponses  au ressenti que des personnages comme Judas et Jésus provoquent en lui. Les apôtres évoluent presque tous comme des ombres autour de Nikos, un seul l'interpelle vraiment et c'est Judas. Qu'il ressent comme le plus aimant des apôtres, et le plus violent. La question de l'amour se pose aussi avec Jean Baptiste avec la question du bien et du mal. Marie Madeleine chute par l'amour qu'elle porte à Jésus... comme si l'amour ne vaudrait que lorsqu'il arrive à son niveau le plus haut, sinon ne peut-il pas devenir presque "satanique" dans le sens de méchant, comme l'amour/haine que portait, à un moment donné,  Judas à Jésus ? Toutes ces questions que pose l'auteur du film et que relaie Martin Scorsese, je les trouve naturelles quant à moi, et profondes. Qui n'a pas éprouvé devant un amour trahi par exemple cette haine qui risquerait de prendre possession de soi durablement n'était l'intervention  tangible d'un secours. Expérience de vie et de mort qui  est arrivée à beaucoup de monde je crois et qui permet de comprendre profondément le livre et le film qui lui est fidèle. 

 

09:16 Publié dans Note | Lien permanent | Commentaires (0)