Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/10/2019

Qui étaient les lètes ? ♣♣♣ Géo ♣♣♣ La petite Martyre de l'A10

 

Le salon du livre de Téteghem, s'il avait attiré un peu plus de monde, c'eût été mieux pour le porte-monnaie, cependant, grâce à une personne charitable, bénie soit-elle, nous avons vendu deux livres dans la journée. Une personne de notre connaissance, que Dieu la garde et nous garde tous, qui a pris deux livres en même temps et répond au doux prénom de Christine.

 

Et donc, pendant que mon ami s'est ennuyé ferme une fois cette visite  christolienne terminée, car plus personne ne vint vers lui ensuite (alors que son charisme d'habitude attire), j'ai opté quant à moi pour la marche.

 

Bonne option : mes jambes ont bien voulu m'amener jusque Uxem. Et là, j'ai parlé à des gens, quelques mots à droite à gauche, et je les ai sentis contents qu'une inconnue "à tête blanche" (dans le sens : cheveux blancs) leur adresse la parole amicalement.

 

Exemple :

 

— Madame s'il vous plaît, ce chemin est privé, où l'on peut y marcher ?

 

— Il est privé, madame.

 

— Heureusement que je vous ai vue, sinon j'y allais tout droit. Je peux photographier le cheval ? (la personne était dans l'enclos où il se trouvait).

 

— Bien sûr, allez-y.

 

— Merci.

 

Je prends donc le cliché du magnifique cheval blanc.

 

— Regardez ces deux-là, sur votre gauche, me dit la jeune femme.

 

— Ah ! ils sont supers.

 

Je prends alors la photo des deux ânes, oreilles battant au vent qui venaient vers moi, regard un peu effarouché mais plein d'amour. (Yoko  balance sa queue de contentement en ce moment, installé sur mes genoux : amitié gratuite des animaux, que l'on croirait habités par des anges.)

 

Je dis à la dame que ce n'est pas en voiture qu'on peut voir tout ce qu'un marcheur voit. Elle me répond qu'elle est d'accord.

 

Je la salue et me ravise, tel Colombo :

 

— Dites-moi madame, la voiture qui est dans le fossé, à quelques mètres d'ici...

 

— Oh ! ça fait trois semaines qu'elle y est.

 

—  Il n'y a pas eu de mort j'espère.

 

— Non.

 

— C'est le principal. Allez, bonne journée madame.

 

Voilà un exemple des quelques mots échangés avec une habitante d'Uxem. Je suis allée jusque l'église d'Uxem, qui était fermée. Rebroussant chemin, quelques autres mots échangés avec deux jeunes hommes.

 

— Bonjour. Excusez-moi (car je suis en train de couper la conversation qu'ils avaient entre eux) j'ai vu le panneau Zuydcoote, juste là. On est proche de la mer on dirait. ça fait combien de km ?

 

— Oh c'est juste à côté en fait.

 

Les jeunes gens pensaient que j'allais retourner chercher ma voiture. Mais non. Plus loin un jeune couple précise qu'il y a une dizaine de km. Je rebrousse donc chemin, disant au passage à mes interlocuteurs précédents que je ne me sens pas de faire dix km à pieds et que je vais donc prendre ma voiture.

 

Quand je reviens à Téteghem, où est garée ma voiture, j'en ai plein les pattes et écoute une émission sidérante sur France Culture, les jambes un peu relevées, qui me rappellent que je n'ai plus vingt ans. Il va tomber des cordes ensuite. La mer sera pour un autre jour.

 

Uxem, rime avec aime. L'histoire notamment des lètes à Uxem : étonnant. Wikipédia en parle ici :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Uxem 

 

♣♣♣

 

Géographie :

 

"Porter à connaissance du SAGE du Delta de l'Aa L'ensemble de la zone concernée par le SAGE du Delta de l'Aa est de type climatique océanique pur.

 

On peut tout de même distinguer 2 sous-zones : la façade ouest et la façade nord. La façade ouest concerne les communes situées à l'ouest de la ligne Calais-Ardres-Nordausques. Exposée aux vents marins dominants (Sud-Ouest), cette région enregistre parmi les précipitations les plus fortes du Nord Pas-de-Calais, avec une contribution importante des grandes perturbations atlantiques de septembre à décembre. Les écarts saisonniers de température sont sensiblement atténués. L'amplitude quotidienne est également réduite.

 

La façade Nord concerne toutes les autres communes du SAGE. L'absence de relief explique bien le niveau modeste des précipitations (moins de 750 mm par an), avec toutefois un maximum encore très net en automne, caractéristique du climat littoral. Les vents marins de direction Nord-Est sont moins fréquents que le Suroît (vent du Sud-Ouest) du Boulonnais : l'amplitude thermique annuelle s'accroît entre 13,5 et 14 oc à l'abri des Monts de Flandres où les maxima estivaux atteignent déjà 22 oc (contre 20,5 °C sur le littoral).

 

En plaine de Flandre Maritime, l'humidité vient du sol et non des précipitations. Août bénéficie des ciels les plus dégagés (juin l'emporte toutefois pour la durée d'ensoleillement, avec ses journées plus longues). C'est aussi au cours du mois d'août que les pluies sont les plus brèves mais février reste le mois le moins arrosé. En tête des mois les moins favorables, on trouve décembre et janvier : journées courtes, ciel couvert à 80%, durée des pluies atteignant deux fois celle des mois d'été.

 

On peut noter que Bonningues-les-Ardres détient le record de température la plus froide de la région Nord-Pas-de-Calais avec -23,5 oc le 08 janvier 1985.""

 

Intégral :

 

http://www.side.developpement-durable.gouv.fr/EXPLOITATIO...

 

 

Le lien ne fonctionne pas. Tapez sinon dans le moteur de recherche : Préfecture du Pas-de-Calais SCHEMA D'AMENAGEMENT ET DE GESTION DES EAUX DELTA DE L'AA PORTER A CONNAISSANCE juillet 2001

 

♣♣♣

 

La petite martyre de l'A10 :

 

https://podcasts.apple.com/fr/podcast/une-histoire-partic...

 

La partie deux du documentaire de la petite Inass  se trouve sur cette page :

 

https://www.franceculture.fr/emissions/une-histoire-parti...

 

Si mes souvenirs sont bons, il n'était pas loin de 14 heures quand j'ai pris l'émission en cours en rentrant dans ma voiture, après la marche d'Uxem.  Il devait rester dix minutes de documentaire. Je n'avais jamais entendu parler de ce drame auparavant.

13/10/2019

La Scarpe

 

Je suis allée jusque la rivière qui s'appelle la Scarpe. J'étais à Vitry en Artois. Immense moulin et écluse, maison à allure de château, qui doivent donner beaucoup de travail à leurs propriétaires : Réfection des toits, des murs, des plafonds, de la robinetterie.

Vie idéale pour moi et pour la planète : plusieurs chevaux tirant une roulotte.

Trop de sédentarité qui plus est, peut être dangereux. Quand on s'incruste quelque part qui sait ce qui peut arriver... cela peut devenir kafkaïen.

 

Pas de risque de cet ordre évidemment concernant les lieux saints.

 

Mais tant que nous ne le sommes pas encore ... prudence. Voyageons sain.

 

Au bord de la Scarpe, j'ai parlé avec un pêcheur qui regardait le moulin, impressionné. C'était la première fois qu'il s'adonnait à son loisir en ce lieu, m'a-t-il dit.

J'ai photographié le moulin ; j'ai trouvé élégant de lui demander la permission de le  photographier. Cela lui a fait plaisir. Il souriait.

 

Remontée sur le pont, je le voyais au loin, tout petit, et lui ai fait signe au-revoir. Plus loin sur le pont, un jeune homme très gentil m'a donné la permission de photographier son chien. Pudique, il baissait la tête vers le chien : un Terre Neuve. Le chien mettait en valeur la pudeur du maître, prise en photo aussi.

 

Puis j'ai rangé l'appareil photo pour la journée.

 

05:33 Publié dans Note | Lien permanent | Commentaires (0)

11/10/2019

La petite voie

 

Ici :

 

https://youtu.be/H6GvXEoqfk0