26/11/2014

Il a fallu revenir

Il a fallu revenir sur le blog, car j'avais perdu la mélodie, il fallait que je me la remette en tête (ce, du fait d'en chanter plusieurs  à la file... pas trop fort, pour ne pas traumatiser les voisins, mais ma voix naturellement ne me permet pas de chanter fort, par contre elle chante juste... le temps d'ajuster quelquefois ...  d'un coup donc, perte de la mélodie de Across the Universe) ... je me la suis remise dans le cabochon avec ravissement... superbe de l'écouter chanter par les Beatles ! Je ne saurais dire qui chante de Paul ou John, enfin ils chantent bien tous les deux !

Et, cerise sur le gâteau, faisant un détour par ma boîte mail, je trouve une prière, chrétienne certes, mais universelle, trouvée sur le site, Jubilate Deo,   je vous la mets ici :

 

Cœur très saint, Cœur très doux, Cœur très humble, nous Te saluons. Cœur donné sans réserve, Cœur plein de miséricorde, Cœur très aimant de Jésus et Marie, nous Te saluons. Nous Te louons, nous Te glorifions, nous Te rendons grâce. Nous T’aimons de tout notre cœur, de toute notre âme, de toutes nos forces. Nous T’offrons notre cœur, nous Te le donnons, nous Te le consacrons. Reçois-le, possède-le tout entier, purifie-le, éclaire-le, sanctifie-le. En lui vis et règne, maintenant, toujours et à jamais.

12:26 Publié dans Lecture, Note | Lien permanent | Commentaires (0)

Vingt minutes d'ordi ce jour

 

Pas plus de vingt minutes d'ordi ce jour, le temps de prendre par écrit les paroles de Across  the universe, que j'ai chantées ma foi avec facilité ; alors que je pensais que c'était une chanson difficile, elle ne l'est pas du tout, il suffit de bien prononcer les mots ou  syllabes des mots,  qui sont comme des notes, reste à mémoriser le tout... je me donne la matinée, pendant que je ferai diverses autres choses, notamment le ménage : Yoko cet été s'étant attrapé des puces dehors, il les a ramenées dans la maison. 

 

 La chanson The Fool on the Hill m'avait donné du fil à retordre quand il s'agissait de la chanter a capella... Dès le troisième vers ce n'était plus possible de continuer, et voilà que ce matin, le déclic de l'accord vocal lié aux paroles "the man", s'est produit et la suite coule de source dès lors. Je la chante donc aussi désormais ... égoïstement car le temps s'est encore considérablement refroidi dehors et il pleut ! ... tant pis pour les Béthunois, je continue mon concerto, lequel ne dérange pas les chats (d'autant que ma voix ne porte pas très loin mais je crois que si j'avais chanté plus tôt, Lulu ne serait pas parti vivre chez le voisin, de l'autre côté de la rivière. D'où nous l'apercevons régulièrement. Quand nous l'appelons, il tourne vers nous sa frimousse incroyable, aux grands yeux tout ronds, garnie de moustaches Blanches et s'enfonce bien vite dans un buisson après nous avoir lancé un regard plein de tendresse... curieux ! Un chat dont la robe imite un smoking et qui est toujours en train de barouder parmi les buissons dès qu'il quitte la maison du voisin.) ... Pff !

 

Si "vous la voulez chanter" (influence lecture du 19è ☺) vous aussi cette belle chanson, c'est ici : http://www.lacoccinelle.net/249615.html

 

 

La pensée du jour du Daily Ray :

 

Unless someone like you cares a whole awful lot, Nothing is going to get better.

La pensée est de Théodore Seuss Geisel,  j'ai eu recours à Linguee pour comprendre le "whole awful lot"... une sorte d'idiome pour moi que je rencontre pour la première fois. Et Linguee, généreusement  d'effacer le mystère. Voici sa traduc  :

"À moins que quelqu'un comme vous ne se donne un mal énorme, rien ne va s'arranger."

 

Pas optimiste Théodore ! Et à qui s'adressait-il ? Un mal énorme... ! il faut pouvoir résister à un mal énorme, qu'on se donne par-dessus le marché ! je plaisante.

En cas de gros efforts  à fournir, n'oubliez pas les pauses chansons, blogueurs... 

  

08:20 Publié dans Note | Lien permanent | Commentaires (0)

25/11/2014

Across the universe

Programme de demain, quelque part dans la journée, à une heure propice, ... et même un peu ce soir : chanter ceci devant un public conquis : Yoko et Tigret,  peut-être pourrai-je aussi compter sur les oreilles de Nono... Lulu, non, il a ses pénates chez le voisin depuis quelques mois déjà. 

Chantez aussi  cette même chanson en un chœur lointain, plus on est de fous plus on chante.

Ici :   

 

http://www.lacoccinelle.net/249615.html

18:19 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0)