Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/10/2020

La sainteté ♣♣♣ Le poème du jour

La sainteté est admirable. Ces êtres ont franchi un cap qui les élève tant qu'ils transcendent la peur par leur foi. 

 

Saint Ignace d'Antioche a écrit pour les chrétiens avant d'être livré aux fauves :

 

 

« Il n'y a plus en moi de feu pour aimer la matière, mais une eau vive qui murmure et dit en moi : 'Viens vers le Père. »

 

Etre animé de cette foi en Jésus, pour les peureux que beaucoup d'entre nous sommes, quelle libération !  Je prie pour atteindre ce cap.

 

♣♣♣

 

Extrait de Y aura-t-il un chant ? de Juliana Spahr :

 

"During these days,
I would wake up and my head would hurt
and then I would realize that in my dream
I had said to myself that I should write some poetry.
But my dreams never explained to me why.
Or how.
How to sing in these dark times?
It is true that I have been with poetry for a long time.
Since I was a teenager.
Those loves of many years and our bodies changing together.
And yet also the deepening of this love. Despite.
That day with the breeze in the bar
And we said together, there needs to be some pleasure in the world.
And next, poetry is the what is left of life.
And we pledged, more singing.
And we referenced by saying,
In the dark times. Will there also be singing?
Yes, there will also be singing. About the dark times."

 

Prendre de la distance par le chant dit la poétesse qui reste un instant sans voix face aux temps sombres que nous traversons.

 

 

 

17/10/2020

Vu à la télé ce soir ♣♣♣ rectificatif

Vu  à la télé ce soir, l'émission strip-tease, filmant des gens avec leurs animaux. Parmi ceux de la génération précédente, âgés de quatre-vingt ans et plus, certains faisaient empailler leurs animaux. De nos jours, c'est comme si on empaillait un être humain.

Le statut des animaux a changé. La taxidermie sert-elle aujourd'hui à embellir le corps des morts qui ont péri par accident ? pour les présenter à la famille sous une apparence optimale avant l'adieu, par exemple.

 

Yoko : je ne l'imagine pas un instant empaillé. Mais je me souviens maintenant avoir vu un homme passant à la télé, qui empaillait des humains et les exposait comme on expose un tableau.

 

C'est une profanation pour beaucoup, dont moi, mais à l'époque, il y a de cela une dizaine d'années, on a parlé dans les médias de cet homme comme d'un artiste.

 

♣♣♣

 

En fait l'homme dont je parle plus haut concernant la taxidermie, je me souviens clairement ce matin, exposait des squelettes  humains. Probablement des personnes sans famille, livrées à la jungle des folies des hommes sont-elles retombées dans  ses mains après leur mort.

 

Pour revenir à l'émission vue hier soir sur la Une belge, Strip-tease, on voit la difficulté des hommes à trouver un équilibre. On nous a montré un couple qui s'est isolé, ou qu'on a isolé, se prendre d'affection pour un chien avant que leurs enfants les abandonnent par vengeance, la cadette accusant sa mère de préférer son chien à elle.

Peut-on empoisonner un chien avec des os ? En tout cas la mère qui se dit abandonnée par sa fille affirme que celle-ci a sciemment empoisonné le chien en lui donnant des os à manger.... le chien se serait étranglé avec et la cadette aurait ri en apprenant que finalement la chienne ne s'en est pas remise.

Ces enfants ont été élevés par quelqu'un de la famille, une grand-mère, qui selon la maîtresse du chien assassiné, aurait monté contre elle cette cadette, devenue méchante au fil du temps sous un visage avenant.

 

Mais la mère se ment-elle à elle même dans son affection pour le chien ? Je me pose la question à cause de l'empaillage de l'animal, sans la juger. Par ailleurs, je la trouvais sympathique. Cette femme travaillait au dehors, elle confie ses enfants et voilà que ceux-ci sont montés contre elle. C'est un sort peu enviable.

 

La simplicité des animaux les empêchent de se livrer à de telles méchancetés, c'est pourquoi sans doute la conscience a évolué à leur égard, au point que d'aucuns ne veulent plus manger aucun animal. Sûrement parce qu'ils les trouvent plus humains que les hommes et leur génie qui finalement se retourne contre eux.

Je ne suis pas loin d'être de leur avis. Mais bon. Pitié pour les hommes, doux Jésus !

 

 

Parmi ce que j'ai lu ce matin :

Regards sur une vis sans fin ce 17 octobre 2020 :

http://regardssurunevissansfin.hautetfort.com/

 

 

 

 

 

 

 

08:22 Publié dans Note | Lien permanent | Commentaires (0)

16/10/2020

Tu n'as pas besoin

"Tu n'as pas besoin d'avoir peur", disait le père aimant assistant impuissant à l'agonie de sa fille, dans Le grand Meaulnes. Mais la peur face à l'inconnu nous étreint lorsqu'on est jeune, alors que d'autres, ayant vécu mille souffrances meurent en soupirant simplement, sourire aux lèvres.

08:17 Publié dans Note | Lien permanent | Commentaires (0)