Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/11/2017

Yes ! ♣♣♣ La pause carotte

 

chorégraphiecanards.jpg

 

Cette photo, je donnerai  ici le nom de son auteur(e) demain pour ceux de passage ici qui ne sont pas abonnés au Daily Ray of Hope, et je mettrai en ligne le poème qui l'accompagne, qui est d'une célèbre aviatrice américaine. Je la garde précieusement pour dessiner le vol des oiseaux. Quelle grâce n'est-ce pas ?  Nous sommes comme handicapés à côté de leur possibilité naturelle de "léviter" aussi élégamment. Pour les croyants c'est la manifestation de l'élégance de Dieu.

Pour l'heure je m'en vais tenter un envol sur tapis volant par le qi gong, pour ensuite assumer avec la forme certaines urgences du quotidien. À demain ! 

 

♣♣♣

 

Pause carotte (c'est une des choses  que je me permets de grignoter  comme en-cas), et pas devant la télé à l'heure qu'il est, où Patrick visionne sur une chaîne qui a l'air de fonctionner pas trop mal (car la 3 et la 2 sont toujours hors service) une émission triste :  un documentaire sur 11 vieilles dames violemment agressées jusqu'à ce que mort s'ensuive, à Paris dans les années 80 (je pense que, outre le qi gong, je vais envisager la pratique du karaté). Donc, Je choisis l'ordi pour ma pause,  et pourquoi pas écouter Barbara ? J'ai parlé d'elle ces temps-ci et cela fait un moment que je n'ai pas écouté l'hyper mélodiste, avec son timbre agréable.

Allez, c'est parti pour la chanson tandis que Jeannote a fini de manger la carotte. Je me souhaite bonne digestion en musique et à vous aussi.

 

 

 

 

   

14:15 Publié dans Musique, Note, Photo | Lien permanent | Commentaires (0)

14/11/2017

Sweet child in time ♣♣♣ les mouvements du jour

deeppurple (5).jpg

 

 

 

 

 

Dessin réalisé ce jour à partir du Vocable datant de fin avril 2015. La photo n'est pas grande, et j'ai dessiné à partir d'elle en m'aidant d'une loupe. La prochaine fois je scanerai la photo et l'agrandirai pour plus de ressemblance avec le modèle, qui est de type indien. J'ai déjà fait un dessin à partir de cette photo et j'avais obtenu le presque portrait de Sam. J'aurais pu colorer un peu la figure mais parfois la couleur et moi ne sommes pas en bon termes dans le dessin. Donc c'est noir-blanc-gris ce jour. Nous essaierons la couleur une prochaine fois.

 

J'avais remarqué le contraste à l'époque entre la poésie de la photo et le commentaire terre à terre du journaliste qui expliquait pourquoi il ne fallait pas donner de pain aux canards. Mais la syntaxe du petit texte était riche grammaticalement, propre à faire progresser en anglais,  du coup, le propos avait passé, concentrée que j'étais sur la syntaxe.

 

Cette fois je la concentre sur la poésie de la photo que je scanerai et mettrai en ligne demain sur ce blog, avec le commentaire journalistique pour les amoureux de la langue anglaise.

 

Pour l'heure, je signale ici ce que la photo évoque pour moi, comme le dessin que j'en ai fait :  la chanson "Sweet child in time" où il est dit à un moment donné : "tu ferais mieux de fermer les yeux."

Toujours le climat de violence en toile de fond.

 

La chanson de ce fait sous le dessin. Comme un commentaire différent.... mais toujours en anglais.

 

♣♣♣

 

Avant de faire les bonnes expériences ce jour, j'ai fait la mauvaise la nuit précédente : un cauchemar d'autant plus cauchemardesque que c'était moi la   mauvaise personne, carrément infecte il faut bien le dire. Rapport à un caractère dit "de cochon" et cela est un euphémisme sauf pour les cochons encore une fois pris à parti, caractère qui m'entraîna vers une crise de nerfs, alors qu'en fait je dormais. Je me voyais donc piquer cette crise de merde, ressentant une colère inextinguible contre une personne de ma génération que je finis par frapper en quelque sorte car je lui serrais les joues dans le but de les pincer fortement, le plus désagréablement possible... comme pour me calmer les nerfs. Honte à moi, mais je rappelle que je n'avais aucune prise sur moi étant donné que je rêvais.

La bonne expérience c'est la séance de dessin du matin, parce que le dessin c'est de l'ancrage pour moi. Et puis la musique m'a fait du bien aussi, avec l'écoute de Sweet child in time, et enfin ce furent  les mouvements du jour. Il fallait que je fasse certains mouvements que je connais mais intégrés savamment dans le bon ordre. J'ai d'abord fait ceux des huit pièces de brocart, qui m'ont fait grand bien, puis mon corps en a demandé d'autres, j'ai alors  commencé la séance de qi gong for beginners où se trouvent des mouvements que je recherchais (ceux des bras qu'on tourne en faisant légèrement tourner la tête) je connais la séance et je savais qu'elle ne comportait pas par contre un autre mouvement que j'avais besoin également d'intégrer ce jour dans ma gym... et que je le trouverais dans une autre séance de cette même professeur... alors, arrivée, au moment où l'on fait la "Wuji posture", j'ai interrompu là et m'en suis allée faire intégralement cette fois-ci la séance intitulée "for brain optimization", pour y trouver entre autre le mouvement du "chien qui secoue la queue", dont ma colonne vertébrale avait un  besoin express mais à exécuter au bon moment, d'autres comme les mouvements qui nettoient le cœur furent très appréciés de  ma personne  vénérable qui était pourtant partie en vrille lors d'un rêve....

 

Voilà comment se porter secours en toute dignité et avec plaisir. Voici le lien pour un nettoyage en profondeur de l'intérieur...  dans ces séances, à la fin, on embrasse l'arbre avant de faire le bambou... cela fait du bien !

 

Ici :

https://www.youtube.com/watch?v=EzIpx6-WX4M

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J

12/11/2017

L'auteur d'un des récits les plus puissants contre l'esclavage

 

""Vous avez vu comment d'un homme on fit un esclave ; vous verrez comment un esclave devint un homme. "

 

En 1845, à vingt-sept ans, Frederick Douglass, ancien esclave américain, publie l'un des récits les plus puissants contre l'esclavage."

 

Comment se libérer d'une malveillance récurrente ... délit de faciès, maniaques de la domination qu'on a contre soi, racisme qui débouche sur une forme de harcèlement des plus sévère :  très lourd de  soulever pareil poids,  ou s'agit-il de surmonter.  Ils  surmontent ensemble  au  présent, l'ont surmonté au passé par le chant notamment, ce combat est édifiant. Ils gagnent toujours et  entraînent ceux qui les aiment dans le sillage de leur victoire : ils sont revigorants.

 

Victoire de Yoko Ono contre la mort :