Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/07/2017

Régime écologiste russe.... et pas seulement russe ? ♣♣♣ qu'est-ce qu'un daemon ? ♣♣♣ Repos à Lourdes

 

 

"Une continuité forte semble se loger dans la traduction en expertise des mobilisations environnementales en Russie, dont les acteurs ont longtemps vu dans l’éco-pouvoir ou gouvernement technocratique de la nature un régime idéal. Une autre, matrice de la première, serait l’élitisme du mouvement écologiste, dont les répertoires d’action et les registres argumentatifs balancent entre deux modèles hérités : celui de l’intelligentsia tsariste et celui du scientisme comme idéologie de substitution au communisme révolutionnaire, incarné par Vernadski avant comme après sa mort, et toujours vivant aujourd’hui. Ces deux traits ont pesé durablement sur le mouvement écologiste russe."

 

Ici :

http://www.laviedesidees.fr/Par-dela-Tchernobyl.html

 

♣♣♣

 

Je n'ai lu qu'en diagonale pour l'instant l'article concernant l'écologie en Russie, qui n'est pas encore très citoyenne, mais réservée à quelques-uns... or personne n'est hors la planète hormis les astronautes pour une période pas si longue en général, l'écologie est bien l'affaire de tous. Le lirai à fond dès que j'aurai un peu plus de disponibilité.  Pour l'heure je termine la lecture du livre Les royaumes du Nord de Philip Pullman... où des enfants sont capturés par des scientifiques et placés dans des centres d'où ils ne ressortent pas en général... ils sont enfants de gitans et de prolétaires  ou autres personnes  pauvres sur le plan de l'argent... dans ce monde aseptisé on leur arrache leur daemon. Qu'est-ce que le daemon ? Une sorte d'âme sœur qui accompagne chaque humain, incarnée en un animal qui change d'aspect et d'espèce jusqu'à sa maturité...  où il aura alors choisi l'aspect définitif d'un animal particulier... reflétant souvent la personnalité, le caractère, de l'humain qu'il accompagne et qui l'accompagne durant toute leur vie en commun. Quand la personne meurt, son daemon s'évanouit dans la mort avec elle... l'âme sœur suit la personne au-delà du miroir en quelque sorte. Je pense que je vais commander le tome deux. C'est un livre pour la jeunesse... et je me sens justement rajeunir. Positivement,  car Philip Pullman ne parle pas gaga aux jeunes mais les invite au contraire à la réflexion.

 

♣♣♣

 

Je viens de suivre intégralement ce chapelet qui était reposant :

 

https://www.youtube.com/watch?v=IbzM51yQ_sA

D'après Ralph Spaulding Cushman ♣♣♣ Escher

 

Je vais marcher tout doux, Seigneur,

En harmonie avec le monde alentour,

Ami de l'abeille et du passereau,

Attentif au murmure des arbres,

À l'écoute des mots gentils,

À l'affût des beaux messages

Que nous chuchote l'Invisible.

À petits pas dans ma journée,

Paisible, je vais méditer et prier.

Je porterai mon regard vers le ciel,

Parmi les nuages et les hirondelles.

Alors, peut-être, en ce beau jour

Entendrai-je, si pur, si proche,

L'écho, Seigneur, de ta parole ?

 

♣♣♣

 

Les écoles spéciales, comme les autres écoles,  ne sont pas toujours à blâmer... il arrive qu'elles réinsèrent les personnes dans le circuit social ordinaire. On le voit à la lecture de cette biographie de Wikipédia :

 

"Escher est un enfant souvent malade et il est placé dans une école spéciale à l'âge de 7 ans ; il redouble la 2e année de son école primaire2. Bien qu'il excelle en dessin, ses notes sont généralement faibles. Il suit également des leçons de charpentier et de piano jusqu'à ses 13 ans. En 1919, Escher intègre l'école d'architecture et des arts décoratifs de Haarlem. Il étudie brièvement l'architecture, mais rate un certain nombre de matières (en partie à cause d'une infection cutanée persistante) et change pour les arts décoratifs2. Il y étudie sous Samuel Jessurun de Mesquita, un artiste avec qui il garde le contact jusqu'à ce qu'il soit tué avec sa famille par les nazis en 1944. En 1922, Escher quitte l'école, ayant acquis une maîtrise du dessin et de la xylographie."

 

 

30/06/2017

La parole de ce prêtre

 

À la fin du chapelet, le prêtre parle du miracle de guérison de lépreux, considérés à l'époque comme des impurs à bannir de la société et à excommunier, Jésus brava donc un interdit en guérissant un lépreux... l'impureté du lépreux, puisqu'il était question d'accusation d'impureté, ne se répandit pas sur Jésus, mais au contraire Jésus purifia le lépreux. C'est ainsi qu'il donna le signe du messie véritable, fils de Dieu, dit ce prêtre. Un prêtre qui a une foi véritable, un véritable prêtre. L'écouter fait beaucoup de bien... c'est ici :

 

https://www.youtube.com/watch?v=Lp_IwPLZGPs

 

 

21:57 Publié dans Note | Lien permanent | Commentaires (0)