Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/03/2020

Le jeu des imitations pas vraiment heureuses

Ma vision de la Chine : il y eut la Chine d'avant, avec sa sagesse millénaire. Notamment le sage Bouddah et la médecine par l'acupuncture, la connaissance des méridiens invisibles mais existant bel et bien... puis la Chine fut colonisée et à partir de là, imita peu ou prou l'Occident, d'où ses bourreaux venaient. La chine devint un immense chantier peuplé d'usines parfois très polluantes. Vexée de s'être fait écrabouiller par certains colons, la Chine dit-on "s'éveilla" (alors qu'auparavant elle était éveillée à un autre univers, plus respectueux de la planète). L'Europe, ébaubie par le réveil de la Chine, on le voit veut l'imiter à son tour, notamment son régime autoritaire. Ce n'est pas de chance pour les Chinois qui avaient fui la Chine à cause de son régime trop autoritaire... voilà que la Chine nouvelle (la super autoritaire) les rattrape jusqu'aux fins fond de paisibles villages occidentaux.

 

Mon Dieu, que la Chine était belle ! Chine, redeviens la Chine, s'il te plaît. Reprends le goût du ciel dégagé des fumées. Respire ! 

 

Une vidéo d'une dame chinoise d'un certain âge, tout à fait jolie à mon sens, qui montre des massages bienfaisants :

https://youtu.be/VgrkkQkSNzw

05:47 Publié dans Note | Lien permanent | Commentaires (0)

12/03/2020

La sortie par le bas pour pouvoir remonter : il raconte comment sortir de la spirale infernale ♣♣♣ Don Quichotte ?

 

Je suis allé faire du canoé (ou du raft) avec ma famille sur la rivière à saumons dans l'Idaho, "La rivière du Non Retour." En raison d'un caprice de l'hydrologie fluviale, elle a failli être à la hauteur de son nom. 

 

Nous avons descendu plusieurs gros rapides, puis c'en est un anodin qui m'a propulsé hors du canoé. J'ai refait surface rapidement. Ma famille, de l'autre côté d'un déversement mineur, a dirigé le canoé vers moi pour un sauvetage.

 

Tout à coup, j'ai été happé sous l'eau et j'ai dégringolé comme pris dans le tambour d'une machine à laver. Je me suis battu pour remonter à la surface mais j'ai été retenu pendant ce qui semblait être des heures.

 

Je manquais d'air. Au lieu de me battre pour monter, j'ai nagé vers le bas, où j'ai pu attraper le courant de la rivière. Cela m'a fait sortir du trou en aval.

 

J'ai été secouru rapidement et traité pour un choc et une hypothermie. Sinon, j'étais OK, mais l'expérience me hante toujours.

 

 

I went rafting with my family on Idaho's Salmon River, "The River of No Return." Owing to a quirk of river hydrology, it almost lived up to its name.

 

We ran several big rapids, and then an innocuous one threw me from the raft. I surfaced quickly. My family, on the far side of a minor pour-over, set the raft up for a rescue.

 

 

Suddenly, I was pulled underwater and tumbled around and around as if in a washing machine. I fought to get to the surface but was held under for what seemed like hours.

 

I was running out of air. Instead of fighting to go up, I swam down, where I was able to catch the river current. It kicked me out of the hole downstream. 

 

Parole de l'expert :

 

"Forty or more people a year die in 'submerged hydraulic jumps' like the one that caught Jerry. They form behind low head dams, diversion structures, and small, low rapids. Go around them if possible, but if you get trapped, swim down and out."

 

Plus d'une quarantaine  de personnes meurent chaque année, submergées par "des sauts hydrauliques" comme celui qui a attrapé Jerry. Ils se forment derrière des digues de bas niveau, diverses structures, et des petits et bas rapides. Contournez-les si possible, mais si l'un vous chope, nagez vers le bas pour sortir. 

 

♣♣♣

 

"Prouesses extrêmes" de saint Siméon, le saint qui me rappelle Don Quichotte :

 

"Lorsque ses aînés, les moines vivant dans le désert, eurent entendu parler de Siméon qui avait choisi cette forme nouvelle et étrange d'ascétisme, ils voulurent le rencontrer afin de déterminer si ses prouesses extrêmes étaient fondées sur l'humilité ou si elles tenaient à l'orgueil. Ils exigèrent de Siméon qu'il obéisse et descende de son pilier. S'il désobéissait, ils le forceraient à en descendre, mais s'il était disposé à se soumettre, ils le laisseraient vivre sur son pilier. Saint Siméon fit preuve d'une complète obéissance, montrant par là son humilité ; aussi les moines le laissèrent vivre comme il le souhaitait."

 

« Dans l’enceinte d’une mandra ou cercle de pierres où il s’attacha lui-même avec une chaîne pesante, Siméon monta sur une colonne qui fut successivement élevée de neuf pieds à la hauteur de soixante. L’anachorète y passa trente années exposé à l’ardeur brûlante des étés et aux froids rigoureux de l’hiver. L’habitude et la pratique lui apprirent à se maintenir sans crainte et sans vertiges dans ce poste difficile, et à y prendre différentes postures de dévotion. Il priait quelquefois debout et les bras tendus en forme de croix ; mais son exercice le plus ordinaire était de courber et de redresser alternativement son corps décharné en baissant sa tête presque jusqu’à ses pieds. Un spectateur curieux compta jusqu’à douze cent quarante-quatre répétitions, et n’eut pas la patience de pousser plus loin son calcul. Les suites d’un ulcère à la cuisse abrégèrent la vie de Siméon Stylite, mais n’interrompirent point sa singulière pénitence, et il mourut patiemment sans bouger de dessus sa colonne. »

 

Lu dans Wikipédia

10/03/2020

La sortie par le bas

Dans l'article lu ce matin, un nageur pris dans un tourbillon hydraulique est piégé et tournicote un moment comme pris dans une machine à laver, avant de comprendre qu'il ne doit pas perdre de l'énergie à chercher à nager vers le haut, mais qu'il lui faut faire l'inverse. Il quitte ainsi le tourbillon hydraulique vers le bas et reprend le cours de la rivière en aval, qui va lui permettre de remonter à la surface. Ces dépressions hydrauliques sont dues à des déversements d'eau derrière par exemple des digues de bas niveau...

 

Ici :

https://www.sierraclub.org/sierra/2020-2-march-april/surv...