Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/10/2007

le travail

L'incompréhension entre travailleurs et direction sévit un peu partout. Un exemple de plus !

22:37 Publié dans Note | Lien permanent | Commentaires (0)

17/10/2007

Journée de belles découvertes

 Belle découverte : Les chansons de Reggiani commentées, cliquez ici

18:05 Publié dans Note | Lien permanent | Commentaires (0)

15/10/2007

Mimi s'exprime

90d5a93aabed0bf783c9b5748b04c84a.gifL’autre jour, dans la cour de récréation, on a joué a colin-tampon, un colin-tampon de notre école, spécial et assez permissif. Les croche-pieds sont autorisés, on a aussi le droit de se jeter l’un sur l’autre, c’est même recommandé afin de barrer la route à l’adversaire, l’empêcher de déposer l’œuf, le ballon je veux dire, dans son camp. Que d’obstacles avant de pouvoir l’envoyer en l’air, entre les piquets ou le diriger jusqu’à l’endroit adéquat qui nous fera marquer des points! Mais on se défoulait bien ensemble et on avait envie de faire durer le plaisir pendant des heures jusqu’au moment où les « spectateurs » , ceux qui ne jouaient pas, ont saturé. Ils se sont mis à encourager l’une ou l’autre équipe, exclusivement et ont fini par déstabiliser tous les joueurs : on ne comprenait pas ce parti pris. Est-ce que c’était un truc pour « épuiser nos nerfs » et pouvoir s’amuser à leur tour avec le ballon ?

Si oui, ils ont réussi. J’ai failli me fâcher avec Peter, mon meilleur copain, de la poule adverse et on a préféré abandonner la partie avant de s’en vouloir pour de bon.

a85f9bef18aaffbfb1c9500b2090e814.gifIl faudrait créer plus d’aires de jeux, tout le monde jouant au ballon en même temps, personne ne perdrait son temps à attendre son tour. Je vais proposer de transformer le parking en face de l’école en stade.

En tout cas merci Sophie de m’avoir laissé m’exprimer ici sur ton blog

 

Sophie : Si tu veux Mimi , je te ferai une rubrique spéciale.

10:05 Publié dans Note | Lien permanent | Commentaires (0)