Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/08/2009

André Gorz

... "Il expliquait que la valorisation des capacités de production américaines exigeait que la consommation croisse de 50 % au moins dans les huit années à venir, mais que les gens étaient bien incapables de définir de quoi seraient faits leur 50 % de consommation supplémentaire."

Sur ce blog : http://jcitoyen.canalblog.com/archives/2009/08/20/1479555...

08:16 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0)

23/08/2009

De Bentley Little

J’ai lu le thriller Sous haute surveillance  de Bentley Little, quasi d’une traite. Ce n’est pas l’horreur pour l’horreur, on sent bien derrière cette histoire un auteur qui veut amener sa pierre à la construction d’un monde sans totalitarismes.  Et c’est bien écrit.

Un extrait :

… "Mais dans quelle partie du règlement se trouvait cette interdiction ? Qu’est-ce que Mike avait dit ? Il avait pourtant précisé l’article ..

Réfléchis !

Était-ce l’article 3, l’article 5 … ?

— Article 8 ! s’exclama Barry

Calhoun se figea comme si un interrupteur s’était soudain abaissé dans son cerveau. Il demeurait immobile, dégoulinant de pluie, ouvrant et refermant ses mains aux doigts crochus. Barry fit un pas de côté et, tendant le bras vers le vieillard, répéta :

— Article 8 ! Personne n’a le droit de porter une robe de chambre ou une robe de juge en dehors de sa maison !

C’était une déformation grossière de ce que Mike avait dit, mais le truc avait marché, stoppant net Calhoun.

— Il a enfreint le règlement ! cria Barry à ses voisins assis sur les gradins. Il a violé les E-C-R !

Un murmure de désarroi parcourut l’arène et les autres membres du bureau se mirent à discuter fébrilement entre eux.

— Quel est le châtiment encouru pour violation de l’article 8 ? lança Barry à Calhoun.

— Restez assis ! ordonna le président aux spectateurs.

Bien que sa voix fût aussi profonde  et sonore que d’habitude, on y percevait une sorte de nervosité.

— Il est tout le temps dehors dans sa robe ! Il ne la quitte jamais ! Et c’est contraire au règlement ! hurla Barry à tous les vents.

— Article 8 ! lança un résident.

Le cri fut repris de l’autre côté de l’arène :

— Article 8 ! Article 8 ! Article 8 !

Calhoun marcha vers lui.

— Le combat continue ! déclara-t-il, la face déformée par la haine. Article 90 !

Barry recula, contourna le poteau auquel était accrochée la tête sombre de Dylan.

— Article 8 ! Article 8 ! continuait-il à brailler.

Il leva les bras pour faire reprendre son slogan par la foule, mais seuls quelques spectateurs se joignirent à lui."

Sous haute surveillance de Bentley Little

23:56 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0)

08/08/2009

Les dessous pas chics

0fcdfa7e-8292-11de-863b-7c647ed9dd37.jpg

http://www.lefigaro.fr/livres/2009/08/06/03005-20090806AR...

03:35 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0)