Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/01/2018

Exploration lunaire ♣♣♣ À propos de la souffrance des animaux d'élevage

 

"Ce n'est un secret pour personne que la croissance de la Chine au cours des dernières décennies s'est reflétée dans l'espace. En plus de la puissance économique croissante du pays et de son influence internationale, elle  a également fait des progrès très impressionnants dans son programme spatial. Cela comprend le développement de la famille des fusées Longue Marche, le déploiement de leur première station spatiale et le Programme chinois d'exploration lunaire (CLEP) - aka. le programme Chang'e.

 

Compte tenu de tout cela, on ne serait pas surpris d'apprendre que la Chine a de grands projets pour 2018. Mais comme l'annonçait mardi dernier (le 2 janvier 2018) la Société chinoise des sciences et technologies aérospatiales (CASC), ils comptent doubler le nombre de lancements menés en 2017. Au total, le CASC prévoit d'organiser plus de 40 lancements, ce qui comprendra le Long Mars 5 reprenant du service, la mission Chang'e 4, et le déploiement de plusieurs satellites."

 

par Matt Williams :

 

https://www.universetoday.com/138238/didnt-realize-scale-...

 

                                                   ♣♣♣

 

 

11:20 Publié dans Lecture | Lien permanent | Commentaires (0)

10/01/2018

Entre autres lectures du jour ♣♣♣ La phrase

, celle-ci :

 

Guigues 1er le Chartreux

 

Tu estimes comme un bienfait de Dieu tout le bien qui t’est fait par les hommes et tu crois devoir Lui en rendre toutes grâces; de même, quelque bien que tu fasses aux hommes, considère-le comme un bienfait de Sa part, et non de la tienne.

 

Guigues 1er le Chartreux, dans: Philippe Baud, Des étincelles sur la neige – Textes choisis des premiers frères chartreux (Seuil, 1999)

 

 

Lu sur le Jubilate du jour.

 

Ainsi qu'un extrait du texte lu sur Le jour ou :

 

"... Car l'inverse de la peur est l'unité. Je n'ai plus peur d'être seule car je me sens entière, je n'ai pas peur de manquer d'argent puisque je sais que celui-ci est présent quelque part et qu'il peut entrer comme sortir de ma vie à tout moment, j'ai confiance en moi car je ne me sens pas séparée de ma lumière. L'unité va de pair avec l'amour, car l'amour est le liant qui permet de tout unir."

 

Et enfin, lu dans la Vie des idées cette analyse de Pierre-François Martinot intitulée La charge de la preuve, extrait :

 

"Le processus d’accès à la vérité décrit par C. Besnier n’est pas exclusif à la justice pénale. I. Jablonka voit une « communauté de méthode » entre le juge d’instruction, l’historien, le sociologue, qui mettent en œuvre « des modèles pour s’approcher au plus près de la vérité des faits » [4]. Il s’agit de sciences humaines, avec leur marge de doute, d’incertitudes et d’interprétation. Ainsi en est-il du procès pénal.

En ouvrant et en clôturant son livre sur les figures a priori antagoniques de l’accusé et de la victime, en décrivant le face-à-face initial de personnes liées par l’acte criminel passé, puis la vertu qu’aura eue l’audience de séparer l’auteur de son acte et la victime de sa souffrance, C. Besnier inscrit le procès pénal dans un temps intermédiaire entre un passé enfermant et un avenir porteur de perspectives."

 

                                                    ♣♣♣

 

La phrase de quelqu'un qui aurait quelque chose à se reprocher :

 

"Keep your nose out of places where it doesn't belong."

 

en mot à mot c'est : gardez votre nez en dehors des lieux  où ça ne lui appartient pas.

 

Ce qui donne en français  courant et plus correct : "Mêlez-vous de vos affaires",  ou bien : "Ne mettez pas votre nez  où il n'a rien à y faire." ou encore etc. etc.

11:54 Publié dans Lecture | Lien permanent | Commentaires (0)

09/01/2018

Phrase du jour

 

We just saw Patrick at the bad guys' hangout.
 
 
On a croisé Patrick au repaire des méchants.
 
J'aurais traduit sur le coup : nous venons juste de rencontrer Patrick là où les mauvais gars se rencontrent.... mais j'aurais vu la répétition et aurais finalement choisi le mot "croisé",  qui implique dans le ton de phrase que la chose s'est produite il n'y a pas longtemps.
 
 (Lu dans le dictionnaire Larousse)