Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/08/2017

Lu ce matin dans Global Research ♣♣♣ Le poème de Paola Pigani

 

Lors de la prise de décision de faire tomber la statue du général confédéré Robert E. Lee à Charlottesville, en Virginie, les suprématistes blancs néo-nazis ont tenu un rassemblement dans la ville, qui a entraîné une violence sanglante, tuant une contre-manifestante et blessant beaucoup d'autres personnes. Les vociférations des  néo-nazis, faites d'intolérance sociale et de préjugés ont subi le retour de flamme de ceux qui chantaient pour la paix.

 

Il y avait cependant de la violence des deux côtés avec de nombreux adversaires du rassemblement Alt-right, associé à Hillary, les Néo démocrates et la "Pseudo"  Extrême Gauche.

 

Comment et pourquoi le président reste-t-il étrangement silencieux  par rapport à cette violence politique interne ?   Est-ce qu'il minimise la portée de ce conflit où il y a apparemment urgence, tandis qu'il se concentre sur ses affaires avec le Venezuela et la Corée du Nord ?

 

Lu ce matin dans Global Research

 

♣♣♣

 

Ce matin je suis allée visiter le blog intitulé La renouée aux oiseaux, l'auteure en est Paola Pigani.

 

Son poème hivernal a bien résonné à mes oreilles. Le voici :

 

recherche chambre froide

peinte à la chaux ou à l'oubli

si possible avec fenêtres  à deux vantaux

115/125/135 x 100 ou 120 cm

pour voir venir le bel automne

 

Mon commentaire :

 

peinture chaude ("chaux" comme "chaud ?"), le blanc pouvant l'être. Ou alors chaux, comme blanc, comme oubli ?

Parfois on a besoin d'oublier, si les souvenirs sont des entraves bien sûr.

 

Et ensuite viennent les mensurations, le côté ancrage, vous voyez.

Merci Paola.

 

De plus elle a mis une vidéo où l'on entend du violoncelle (à la corde vocale chaude). Les bonhommes  "de neige" à silhouette humaine, sans visage,  du clip, font contraste, qui nous disent le manque de chaleur humaine de nos sociétés ?

...  Ou alors Paola a besoin d'un peu de frais, tout simplement vu la chaleur à Lyon ? Ici :

http://paolapigani.hautetfort.com/

 

 

 

 

 

 

 

14:01 Publié dans Lecture | Lien permanent | Commentaires (0)

Lu ce matin : un article sur les évènements à Charlottesville

Petit commentaire et traduction, dessous.

 

 

"Amid the decision to bring down the statue of Confederate General Robert E. Lee in Charlottesville, Virginia, white supremacists/neo-Nazis held a rally in the city that resulted to bloody violence, killing a female counter-protester and wounding many others.

The neo-Nazis ranting social intolerance and prejudice were faced with a backlash of people chanting for peace. There was, however, violence on both sides, with many opponents of the Alt-Right rally associated with Hillary, the Neocon Democrats and the “Fake Left”. 

How and why is the president eerily silent throughout this internal political violence? Is he downplaying this seemingly urgent conflict while focusing on his business with Venezuela and North Korea? Read our selected articles below."

 

 

 

le titre de l'article : Anarchy in Charlottesville, where is the president ?

 

"Anarchy" est-il un faux ami ou "anarchy" signifie-t-il vraiment "anarchie" en français ?  Si oui, nos journalistes de Global Research amalgament eux aussi anarchie et désordre... 

 

Mais, par exemple, le géographe monsieur Reclus qui se pensait anarchiste était très organisé dans sa vie et ne désirait pas que l'on confonde anarchie et désordre.

 

Du désordre il y en a toujours un peu dans la vie... rien n'est tiré au cordeau tout le temps... et un peu d'ordre défatigue énormément... quand vous pouvez ranger vos outils, vos habits, vos paperasses, et même les classer un peu concernant ces dernières, c'est quand même moins fatigant que de chercher toujours où se trouve telle ou telle paperolle. Le mot "anarchie" dans son sens presque littéral ne s'associe pas au désordre. L'anarchie politiquement parlant, ce  serait à mon sens, plus de souplesse dans les rapports humains, donc beaucoup moins de violence justement. Savoir remettre en question les institutions en ne leur accordant pas la pleine confiance systématiquement, c'est déjà être un peu anarchiste dans le bon sens du terme selon moi, compte tenu du danger lorsqu'il y a  plein pouvoir d'une institution quelconque.

 

Passons au contenu de l'article. L'auteur pense que Donald Trump n'a pas réagi en fait, alors que les médias français ont beaucoup commenté les différents discours de Donald Trump à ce sujet. D'abord,  le président a réagi par le commentaire qui peut se résumer à "match nul" entre les deux partis, puis se ravisant, il est revenu à sa première "impression". L'article n'est pas vieux pourtant, mais son auteur, du fait qu'il y aurait eu mort d'homme, de femme, plus précisément, doit penser que la réaction de Trump n'est pas celle d'un président confronté au néo-nazisme. En effet, c'est comme s'il commentait un match de foot... or ce n'est pas un jeu évidemment. La traduction :

 

Lors de la prise de décision de faire tomber la statue du général confédéré Robert E. Lee à Charlottesville, en Virginie, les suprématistes blancs néo-nazis ont tenu un rassemblement dans la ville, qui a entraîné une violence sanglante, tuant une contre-manifestante et blessant beaucoup d'autres personnes. Les vociférations des  néo-nazis, faites d'intolérance sociale et de préjugés ont subi le retour de flamme de ceux qui chantaient pour la paix.

 

Il y avait cependant de la violence des deux côtés avec de nombreux adversaires du rassemblement Alt-right, associé à Hillary, les Néo démocrates et la "Pseudo"  Extrême Gauche.

 

Comment et pourquoi le président reste-t-il étrangement silencieux  par rapport à cette violence politique interne ?   Est-ce qu'il minimise la portée de ce conflit où il y a apparemment urgence, tandis qu'il se concentre sur ses affaires avec le Venezuela et la Corée du Nord ?

 

Lu ce matin dans Global Research

09:47 Publié dans Lecture | Lien permanent | Commentaires (0)

16/08/2017

Lu ce matin ♣♣♣ le tableau

 Revigorant ! un extrait :

 

"j'ai fini par utiliser souvent ce procédé : à savoir sculpter ce qui vient, comme ça vient... sans trop d'auto censure et laisser le temps faire des bonds....réfléchir et de façon plus posée, transformer le premier jet en autre chose ...sans regret ...de toutes façons, en taille directe, il ne faut pas éprouver de regret !

 

m'est venu alors l'idée de renommer mon intervention sur les rochers : pour une archéologie future me paraissait un superbe titre …

 

encore une bouffée d'orgueil ...décidément il est difficile de guérir de ce genre de choses …

 

j'ai passé des mois à rire de ma future blague : j'imaginais les visites des touristes dans 2 ou 300 ans ...les guides expliquant doctement les intentions supposées du créateur dont malheureusement on avait complètement oublié le nom !!"

 

Intégral :

http://laboratoirederecherchesculpturelle.hautetfort.com/

 

♣♣♣

 

P1010016.JPG