Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/04/2018

Les photos de Bapaume

P1010007.JPG

P1010015.JPG

P1010084.JPG

P1010037.JPG

P1010046.JPG

P1010049.JPG

P1010040.JPG

 

P1010057.JPG

P1010071.JPG

P1010079.JPG

P1010032.JPG

Juste derrière le petit cimetière australien, la caravane calcinée de Louis Debienne qui a péri à l'intérieur. Après deux mois il a été inhumé... il serait mort de ce qu'il a inhalé, pour finir carbonisé dans la caravane.  C'est en me promenant dans la ville que la dame au caddy m'a parlé de lui. Me disant de me rendre au cimetière australien, pour photographier aussi cela. Je l'ai écoutée et y suis donc allée. Le bouquet de roses en hommage a été  lui aussi carbonisé ? mais non puisque le ruban est intact. Des roses en deuil, alors. Au niveau symbolique je ne vois pas ce que cela pourrait signifier... un code secret ? Indéchiffrable pour moi.

 

Certaines personnes à Bapaume aiment les chats, voilà un monsieur qui en promène un, le tenant dans ses bras, puis la jeune femme... 

08:10 Publié dans Musique, Photo | Lien permanent | Commentaires (0)

18/03/2018

Bienheureuse Barbara Maix ♣♣♣ lu ce jour : les réflexions de Roger

bienheureuse_barbara_maix.png

 

"En 1843 Barbara ouvre une maison pour accueillir les femmes sans emploi et réunit une quinzaine de jeunes avec le soutien du père rédemptoriste Jean Népomucène Pöckl. La révolution à Vienne en 1848 les force à s'enfuir. Ils embarquent pour le Brésil avec le but de fonder la Congrégation des Sœurs du Cœur Immaculé de Marie...

 

Engagés au service des pauvres et des nécessiteux, des demandeurs d'asile, des jeunes abandonnés. Leurs premières expériences sont dans des écoles. Des orphelinats, des soins infirmiers  voient le jour...

 

Une forme de vie religieuse consacrée avec dynamisme missionnaire, qui unit la foi et de service social. Les sœurs prennent aussi en charge les victimes de la peste et de la guerre...

 

Mère Barbara, par la constance dans la foi, l'espérance inébranlable et l'amour miséricordieux, a surmonté de nombreuses difficultés: les limites de la santé, le manque d'argent, les malentendus, le mépris, les pertes ... tout vécu avec le Cœur Immaculé de Marie comme "Mère et modèle de toutes les vertus" confiante en sa protection et son aide pour, comme elle, suivre la route de Jésus, en donnant sa vie pour les autres...

Elle meurt le 17 mars 1873, à Rio de Janeiro, dans le quartier de Catumbi où elle vivait avec 4 religieuses, souffrant d'asthme et de problèmes cardiaques.

 

Prière

 

Prions pour tous ceux qui n'ont pas d'emploi et qui vivent dans la peur du lendemain. Que le Seigneur les console et les accompagne dans les épreuves de la vie.

 

Autres saints du jour

 

Saint Patrick, évêque

Saint Théostéricte, martyr

Bienheureux Conrad, ermite"

 

 

ICI

 

                                                          ♣♣♣

 

Les réflexions de Roger, ici :

http://rogerreflexions.hautetfort.com/

 

10:16 Publié dans Photo, Poésie | Lien permanent | Commentaires (0)

31/01/2018

La matière fécale transformée en nourriture ? ♥♥♥ Un paradis menacé

 

"Les chercheurs en Géosciences de la Penn State University sont en train d'envisager une chose que les agriculteurs bio connaissent depuis toujours : les déjections peuvent servir à produire de la nourriture. Mais alors qu'ici sur Terre les agriculteurs peuvent laisser les microbes transformer dans le sol les déchets en engrais, lequel servira à faire pousser des plantes alimentaires, les chercheurs de la Penn State doivent emprunter une autre voie. Ils essaient de comprendre comment laisser les microbes transformer directement les déchets en nourriture."

 

Intégral :

 

https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=en&...

 

                                                     ♥♥♥

 

Pendant des siècles, les Van Gujjars, une tribu nomade vivant dans les forêts du nord de l'Inde, ont migré chaque printemps dans l'Himalaya avec leurs chers  buffles d'eau.

 

Maintenant, leur culture et leurs moyens de subsistance sont menacés, car certaines des jungles et des prairies qu'ils appellent leur foyer sont devenues des parcs nationaux.

 

Comme il le raconte dans son nouveau livre, Himalaya Bound : Une quête familiale pour sauver leurs animaux et un mode de vie ancien, l'auteur et photographe Michael Benanav a voyagé avec les Van Gujjars pendant 44 jours, pendant lesquels les responsables du parc ont menacé  leurs pâturages d'été ancestraux.

 

Himalaya Bound offre un aperçu intime d'un monde rarement vu et soulève d'importantes questions sur la relation entre l'humanité et les espaces naturels : Les humains peuvent-ils être une partie naturelle des écosystèmes, ou sont-ils simplement des espèces envahissantes ? Est-ce que le fait de retirer les autochtones tire un fil d'une tapisserie naturelle, entraînant les autres dans une dangereuse réaction en chaîne ?

 

greenlife-himalaya.jpg

 

 

Compassion de la jeune fille à l'égard du buffle d'eau :

 

SIERRA Himalaya Bound 48 WB.jpg

 

 

 

 

 

 Intégral :

 

https://www.sierraclub.org/sierra/himalaya-bound?suppress...