Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/06/2012

De la recherche

À propos des gènes, voici un extrait de Patience dans l’azur, au chapitre De la musique avant toute chose, page 209 :

"Dans cette organisation quasi parfaite, il y a cependant un point faible : c’est la conservation des documents. Malgré tous les soins et toutes les vigilances, des altérations se produisent occasionnellement. Des inversions ont lieu, des lettres sont déplacées ou même effacées. Quelles sont les « causes » de ces mutations ? On ne sait pas très bien. Elles peuvent provenir du rayonnement cosmique. J’ai parlé plus tôt de ces voyageurs de l’espace qui bombardent en permanence la surface de notre planète. Leur pouvoir de pénétration est grand. Certaines particules traversent notre atmosphère, s’introduisent dans nos cellules. Là, elles arrachent quelques électrons. Les molécules affectées se replient parfois sur elles-mêmes. Les messages sont altérés. Les opérations sont perturbées. Quelles qu’en soient les causes, les biologistes affirment que les mutations se font sans planification préalable. J’accepte leur parole là-dessus. Je sais par expérience que, pour jauger la crédibilité d’un argument dans un domaine de recherche, il ne suffit pas de connaître ce domaine, il faut encore y travailler activement. Comme en artisanat, il y a, dans la recherche, une chose très importante qui s’appelle « le métier ». Il s’acquiert au cours d’années d’expérience. On finit par « sentir » les choses. C'est ce que les physiciens appellent le « sens physique »."  

Hubert Reeves

28/10/2011

Patience dans l'azur de Hubert Reeves

Un extrait, un seul, pour ceux qui ne connaîtraient pas encore les écrits de ce célèbre scientifique.

"Nous allons nous donner, pour quelques instants, des airs d’éternité. Nous allons sortir du temps et de l’espace pour regarder, en spectateurs, le film de l’univers. Bien sûr, nous nous laisserons impressionner par le grandiose et par le fulgurant. Bien sûr, l’extravagance des masses de matière et des débits d’énergie nous coupera le souffle. Mais c’est autre chose qui retiendra, de prime abord, notre attention. Nous surveillerons, l’œil alerte, l’apparition de la structure, l’accession par niveaux successifs, de la matière à l’organisation. Nous serons là et nous saluerons les étapes franchies, de façon quelquefois spectaculaire, mais, le plus souvent, tranquille et furtive. Et puis, à certains moments, nous serons inquiets. Des crises interviendront, qui menaceront de faire tout capoter. Admiratifs, nous verrons l’univers s’en sortir et poursuivre plus avant sa quête. Sa quête de quoi ?

Dans les coulisses, d’autres personnages plus discrets sont à l’œuvre. Ils ont pour nom : temps, espace, matière, force, chaleur, énergie, lois, hasards, information, etc. Dans la troisième section, je dirai leurs intrigues, leurs jeux entremêlés. Pourtant, il me faut déjà un peu vous les présenter. Je le ferai d’une façon imagée en racontant deux événements symboliques : la fusion d’un bloc de fer et la marée descendante à l’île d’Ouessant."

Hubert Reeves Patience dans l’azur p. 86 Collection Points 

 

03/07/2011

L'effet de foehn

L’effet de foehn, ou effet de föhn, est un phénomène météorologique créé par la rencontre de lacirculation atmosphérique et du relief quand un vent dominant est entraîné au-dessus d'une chaîne montagneuse et redescend de l'autre côté après l'assèchement de son contenu en vapeur d'eau. Le nom vient du foehn, un vent fort, chaud et sec que l'on rencontre dans certaines régions d’Europe.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Effet_de_foehn

07:23 Publié dans Sciences | Lien permanent | Commentaires (0)