Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/10/2012

Le plaidoyer

« Or, il n’est pas de plus grande horreur morale que lorsqu’un être humain en regarde un autre dans les yeux et lui refuse toute prétention à l’égalité. Un tel déni de l’humanité de l’autre, surtout lorsqu’il touche aux sentiments, ne me paraît pas promis à un grand avenir, surtout dans le pays auquel nous devons la proclamation des valeurs de la liberté, de l’égalité et de la fraternité. »

Philosophie magazine, page 18, extrait de la rubrique Plaidoyer Mariage homosexuel par Philip Pettit, philosophe irlandais 

 

08:18 Publié dans Lecture | Lien permanent | Commentaires (0)

16/10/2012

Gens du voyage, où pas ?

J’écoutais les personnes qu’on appelle Roms, interviewées à la radio et je ne reconnaissais pas l’accent des gens du voyage que je voyais à l’époque lointaine de mon enfance, lorsqu’ils campaient sur le terrain appelé « La bascule », à côté de chez moi. Ceux qu’on entend à la radio, sont de vrais pauvres (pas de connotation péjorative ici). Pauvres dans le sens où ils ont faim pour de vrai, veulent se faire reconnaître comme normaux avec insistance (un mot qui leur revient sans cesse à la bouche), ce qui semble relever pour moi d’une panique existentielle causée par le contexte politique, la peur du rejet. Les gens du voyage que j’avais l’occasion de voir dans le temps aimaient jouer de la guitare, une musique différente de celle des Roms entendus à la radio, qui elle a les tonalités des pays de l’Est. Deux communautés se sont-elles rencontrées et ont fondé un nouveau peuple ? Sinon, où sont les autres ? Les avons-nous rêvés ? J’ai trouvé dans Google un article qui permet de mieux comprendre, compte tenu que les termes administratifs sont venus "compliquer" les choses un peu plus. Le lien sous l’extrait que voici : « Les termes «Roms» au sens de l’Union européenne ou «Tsigane» ne sont pas utilisés par les autorités françaises, justement parce qu’il qualifie une population sur des bases ethniques, ce qui est contraire à la constitution. «Gens du voyage» est le terme juridique et administratif qui désigne une catégorie de personnes dans le droit français. Cette catégorie administrative recouvre une grande diversité de personnes avec des situations économiques et des origines très diverses, dont des Français qui n’ont rien à voir avec les Tsiganes, des gitans etc. Par contre on n’y compte pas les roms au sens français du terme, qui sont des ressortissants de l’Union européenne, majoritairement Roumains et Bulgares arrivés pour la plupart en France après la chute du Mur.

Le terme de «Gens du voyage» est notamment utilisé

dans la loi qui définit les obligations. Le lien : pour les communes de plus de 5.000 habitants de disposer d’aires d’accueil pour cette population. » 

16:56 Publié dans Lecture, Note | Lien permanent | Commentaires (0)

12/10/2012

Des propos recueillis par Patrick Williams

J'ai commencé à lire l'article intitulé "Les affranchis" dans Philosophie magazine, Frédéric Worms décrypte les plans d’évasion de  protagonistes audacieux : Stéphane Garcia, il a créé en Bourgogne le Jardingue, Bédite Poupon-Joyeux, elle, a quitté le secteur bancaire pour devenir costumière, Éric Estivalet et Christine Tavernier se sont embarqués dans un tour du monde à vélo, Fabrice Gilbert  fait du rock la nuit, et Ophélie Latil, la plus jeune, milite à Génération Précaire.  

 

09:00 Publié dans Lecture | Lien permanent | Commentaires (0)