26/12/2012

Voyage

Fin de l'extrait sur les briqueteries de Molinghem, et images de matériaux et constructions cette fois, en Amérique du Sud ; La musique est du voyage :

et maintenant, fin de l'extrait sur les briqueteries de Molinghem :

"Dix-huit ouvriers travaillent sur le site

Après 1970 par manque d’argile à proximité, on passe à la brique creuse fabriquée avec l’argile et le sable amenés par camion de Mazinghem et Rombly… De nouvelles machines servent à préparer la pâte, à la colorer, à la mouler, à la couper puis à la cuire. Le hall de séchage mesure 40 m de long, 18 m de large et 2m50 de haut. La ventilation est commandée et contrôlée électriquement…

Le four de cuisson a simplement été modernisé. Il fonctionne maintenant au fuel et la brique ne reste plus que huit jours au four… Actuellement la SA Briqueterie de Molinghem est l’une des cinq qui subsistent dans le Pas-de-Calais. Ne pouvant lutter contre les chaînes de fabrication belges ou hollandaises, elle vise la diversification et propose quatre-vingt-dix modèles de briques différents. Malgré cela, la crise est dure à supporter et l’entreprise n’emploie plus que dix-huit ouvriers…

Présent

La briqueterie de Molinghem a reçu récemment la visite d’un groupe d’adhérents de l’Association locale pour l’histoire de l’Artois. Sous la conduite de René Blarel, les visiteurs ont pu suivre toutes les phases de la fabrication restée traditionnelle, malgré les perfectionnements intervenus au fil des années. Cette visite s’inscrivait dans le prolongement de la publication de Germain Pouchain sur les briqueteries de Molinghem et dans le cadre de la sauvegarde du patrimoine entreprise par le musée d’ethnologie régionale de Béthune."

Par ailleurs, l’association ouvrira prochainement une bibliothèque dans un local mis à disposition par la mairie. En juillet, ses membres visiteront au bailliage d’Aire-sur-la-Lys, l’exposition sur le démantèlement des fortifications. 

Contact : 21 02 10 08 ; 21 02 11 49 ; 21 02 91 63.

J. Vincent 

Fin de l’extrait l’article mis précédemment en ligne (avant la série photos), lu sur une coupure de presse gracieusement offerte, parmi d’autres ; Concernant cette coupure de presse, il n’y a pas mention du journal d’où elle provient, ni de la date, mais je pense que l’article en gros est toujours d’actualité.

Les commentaires sont fermés.