Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/11/2020

Le voyageur-troubadour, une chanson de Patrick S. VAST ♣♣♣ Vu à la télé ce soir

 

Love must be as much a light as a flame.

Thoreau

 

L'amour doit être autant une lumière qu'une flamme.

 

Donc... Thoreau ne s'approchait pas trop, si j'ai bien compris, de l'objet de sa flamme... afin de ne pas se laisser éblouir de trop... à moins que ce propos ne signifie autre chose : l'amour doit éclairer et non pas aveugler, l'amour doit réchauffer et non pas nous laisser dans un sentiment de froideur, de solitude.  On reconnaît l'amour à cela.   

 

 

 Quoi d'autre ?

 

J'ai lu des poèmes appréciables ce soir :

http://surduvent.hautetfort.com/

 

♣♣♣ 

 

Outre monsieur Macron, qui ne faiblit pas sur la question des restaurateurs et des bistrots mais a lâché du lest sur la culture, les librairies, les cinémas et les théâtres, j'ai écouté Élisabeth Badinter ce soir, sur la question de la laïcité. Laïcité qu'elle a bien défendue à mon sens. On ne pouvait être plus clair. Une question de respect en somme, qui est devenue une question de résistance.

 

 

Ensuite, toujours sur la 5, j'ai vu des migrants en détresse dans leurs tentes bleues, demandant de l'aide, assemblés sur une place. Une tente fut secouée par un policier, comme s'il secouait un sac, en sortit un migrant, couché sur le sol, pas rassuré. Imaginons.. c'est notre fils. Cela fait un coup de le voir ainsi, au sol, rabroué. Il ne fait que demander de l'aide. Ils ont froid, disent-ils. Il fait froid dehors, et dedans, dans les cœurs.  Les migrants font-ils les frais d'amalgames avec ce qui s'est passé pour Samuel Paty ?   

"Les fontaines de la vallée" chap.7 Histoire d'un ruisseau, d'Élisée Reclus ♣♣♣ Suite forêt amazonienne

"Différentes les unes des autres par les substances qu'elles apportent de leur voyage dans le monde souterrain les fontaines qui s'écoulent vers le ruisseau sont aussi de températures diverses. Il en est dont l'eau a précisément  la chaleur moyenne de l'atmosphère qui pèse sur la contrée ; d'autres sont plus froides, parce qu'elles descendent des neiges ou parce qu'une forte évaporation se produit dans les canaux intérieurs sous l'influence des courants d'air ; d'autres encore sont tièdes ou chaudes ; on en trouve à tous les degrés entre celui de la glace fondante et celui de la vapeur en explosion. Par sa température, la source nous donne ainsi un résumé de son histoire souterraine : il nous suffit d'y tremper le doigt et nous apprenons en même temps quel a été son voyage dans les gouffres cachés. Au bord d'une eau froide, nous regardons les monts neigeux et nous disons : "C'est de là-haut que descend la fontaine !" Mais que l'eau soit tiède, c'est, à n'en pas douter, parce qu'elle a d'abord trouvé son chemin de faille en faille jusqu'à une grande profondeur et qu'elle s'est réchauffée dans ces conduits ténébreux avant de remonter à la surface. Enfin, là où la température d'une source approche de celle de la vapeur chaude, nous savons par cela même que le ruisseau a coulé à deux ou trois kilomètres au-dessous du sol, car c'est à de pareilles profondeurs seulement que la température des roches est aussi élevée que celle de l'eau bouillante. Nous restons assis à notre aise sur le gazon au bord de la fontaine ; mais l'expérience si péniblement acquise par les mineurs dans leurs galeries profondes nous permet de suivre par la pensée l'itinéraire que le filet d'eau a suivi dans l'épaisseur des roches avant de jaillir au-dehors.

 

Plus encore que les eaux froides, celles qui sont tièdes ou thermales travaillent à dissoudre la pierre dans l'intérieur des roches, puis à la déposer sous une autre forme à leur issue."

 

page 59, 60 Histoire d'un ruisseau, Élysée Reclus.

 Histoire d'un ruisseau a été édité aux Éditions Plume de carotte.

 

♣♣♣

 

Suite des posts précédent, sur la déforestation massive en Amazonie.

 

"In 2017, Michel Temer, the next president, signed a law that streamlined the privatisation of occupied public lands, which spurred land grabs in the Amazon. During the deep recession of 2014-16 the environment ministry's budget was slashed. Between August 2017 and July 2018 Brazil lost 7,900 km2 of Amazon forest - nearly a billion trees - the highest rate of deforestation for a decade."

 

Extrait de l'article L'Amazonie est sur son lit de mort / Deathwatch for the Amazon de la revue Vocable d'octobre 2019.

 

Traduction de cet extrait : en 2017, MT, le président suivant, a signé une loi qui simplifia la privatisation de territoires publics occupés, favorisant la mainmise sur les terrains en Amazonie. Durant la grande récession de 2014-16 le budget du ministère de l'environnement a été considérablement réduit. Entre août 2017 et juillet 2018 le brésil a perdu 7,900 km2 de forêt amazonienne - presque un milliard d'arbres - le taux le plus élevé de déforestation en une décennie.

 

 

22/11/2020

Vu et écouté sur LCP ♣♣♣ Vocable

Hier j'ai suivi sur LCP un reportage ; il s'agissait d'un Américain vivant sa foi à fond. L'homme est marié avec une charmante femme, et tous les deux vivent la même foi chrétienne. Ils réunissent à eux deux 13 enfants au minois tout aussi charmant. 

 

L'homme raconte comment il a rencontré Dieu. Il était un enfant blanc petit et maigrichon qui a grandi dans un quartier noir ; où les noirs du moins étaient majoritaires. Il affirme avoir été obligé d'être comme eux, c'est-à-dire violent, dans un contexte de violence induite par on ne sait quel mal de vivre. Il n'aurait pas survécu, dit-il, s'il n'avait pas été violent. Ses parents étaient démissionnaires, absents : alcool etc., bref, ne montrant pas d'intérêt pour leur enfant. Il était donc dans l'errance, adolescent ; jusqu'au moment où il  s'est senti attiré par Dieu, sans que personne ne l'incite à avoir recours à Lui. Sans passer par la bible ni rien, il l'a appelé, dit-il. Il s'est un jour senti traversé par une force indescriptible. "De la pointe de son crâne jusqu'en bas". Dieu lui a apporté une réponse qu'il a ainsi traduite : "je ne vais pas prendre ta colère. Ta colère fais-en autre chose. Dirige-la contre ce qui doit être combattu ..." C'était le sens des paroles de Dieu s'adressant à cet homme. Il s'est mis à combattre l'avortement et tout un tas de choses qui le révulsent.

 

Cet homme n'est pas raciste. Des Noirs rejoignent son mouvement mais d'autres, n'ayant pas la même interprétation que lui du message évangélique, s'opposent à lui quand il parle de Jésus, tout comme les Blancs n'étant pas d'accord avec lui.

 

Cet homme est en fait tout amour. Ses treize enfants sont tous épanouis. Il a une grande énergie, joue avec eux. C'est un aimant, comme j'appelle ces "entités" tout à fait touchantes. J'aimerais l'avoir parmi mes amis. C'est rare une personne tout amour. Il combat ses ennemis sans haine, sans tuer. Mais il peut éventuellement parler fort quand ça lui prend.

 

Il est intègre en somme. S'il le pouvait, il viendrait au secours de tous ceux qui sont dans la détresse. J'ai aimé ce reportage et je suis admirative de cette famille, une réelle admiration pour eux.

 

♣♣♣

 

Suite de l'article L'Amazonie est sur son lit de mort, Deathwatch for the Amazon.

de la revue Vocable (octobre 2019)

 

They  [les scientifiques] had begun to suspect that, if tree loss passed a certain threshold, the deforestation would start to feed on itself. Beyond this tipping-point, forest cover would keep shrinking whatever humans might try to do to stop it.  Eventually much of the basin would be drier savannah, known as cerrado. As well as spelling extinction for tens of thousands of species, that devastation would change weather patterns over much of South America and release into atmosphere tens of billions of tonnes of carbon, worsening global warming.

 

 

global : international

 

to feed, fed, fed on into : ici, s'autodétruire

 

tipping-point : point de bascule

 

Forest cover : couvert forestier

 

to shrink, shrank, shrunk : se réduire, diminuer

 

eventually : finalement, par la suite, à terme

 

to spell, spelled or spelt : représenter, signifier

 

weather patterns : conditions météorologiques

 

over : ici = dans (la plupart des régions de l'Amérique du Sud)

 

to release : libérer, émettre

 

billion : milliard

 

carbon : CO2

 

global warming : réchauffement climatique

 

[...] Au-delà de ce point de basculement, le couvert forestier continuerait de diminuer en dépit de tout ce que les humains pourraient essayer de faire pour stopper l'hécatombe. À terme, une grande partie du bassin serait une savane plus sèche, connue sous le nom de cerrado. Outre l'extinction de dizaines de milliers d'espèces, cette dévastation modifierait les conditions météorologiques sur une grande partie de l'Amérique du Sud et serait rejeté dans l'atmosphère des dizaines de milliards de tonnes de carbone, aggravant le réchauffement climatique.

 

 

08:12 Publié dans Lecture, Note | Lien permanent | Commentaires (0)