Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/07/2017

Tiens donc

 

La première : There has been a newspaper probe

 

  la deuxième : into corruption.

 

 

 

 

21:02 Publié dans gaufrette | Lien permanent | Commentaires (0)

10/07/2017

gaufrette au miel d'abeille

 

Gaufrettes au miel d'abeille frais de ce matin, et non pas  miel synthétique comme il serait question d'en fabriquer avec robots butineurs de fleurs artificielles poussant en paradis fiscaux. Sur la première gaufrette je trouvai inscrite cette bribe de phrase :

 

Here is the problem that the government has never zeroed in on,

 

Je mâchai en traduisant : "voilà un problème sur lequel le gouvernement ne s'est jamais penché,"

 

j'optai pour en manger une deuxième sur laquelle je découvris, comme par hasard, cette autre bribe de phrase... qui faisait puzzle en quelque sorte car elle pouvait figurer la fin du premier morceau de phrase. Anguille sous roche, ou plutôt abeille sous ruche !  Ce ne pouvait être une coïncidence. L'autre morceau de phrase donc : "and I would ask the finance minister if he would take a look at this."

 

Interpelée par ce message coup de poing inspiré sans doute par la détresse de quelque abeille financièrement coincée face à l'arrivée des robots,  je traduisis courageusement : "et je demande au ministre des finances de bien vouloir y jeter un coup d'œil."

 

J'ai butiné cette phrase sur Linguee.

10:28 Publié dans gaufrette | Lien permanent | Commentaires (0)

19/03/2014

Gaufrette ultime

gaufrette du jour : Things will work themselves out.

 

Ma prononciation de cette phrase fut pâteuse la première fois, puis ça s'est arrangé. Dans la réalité humaine les choses ne s'arrangent pas toujours d'elles-mêmes comme cela se passe dans la nature, sans l'intervention de l'homme, cela nécessite un certain travail ou de concentration, ou de réflexion, d'attention pointue.

Que les anglais ne se moquent pas trop des français parlant leur langue, eux aussi ont au début, et même parfois à la fin,  la langue pâteuse en français, par exemple, quand un anglais prononce le mot français - erreur - c'est pâteux souvent, façon pomme de terre chaude dans la bouche comme dirait l'autre.

 Moralité : personne n'est à l'abri de parler pâteux un jour dans sa vie sauf les muets, cela va de soi. Muets à la belle langue gestuelle que les non pratiquants parlent comme des manchots.

10:15 Publié dans gaufrette, Note | Lien permanent | Commentaires (0)