Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/03/2014

Gaufrette subtile

As luck would have it, the strike started the day I was due to fly home. Par chance, la grève des contrôleurs aériens n'a commencé qu'après que je sois rentré chez moi.

 

J'ai lu cette subtile traduction donnée en exemple dans un dico. Bonne idée d'exemple en effet, car en mot à mot, vous ne trouvez pas dans la phrase initiale "des contrôleurs aériens", c'est le verbe  - fly - qui implique le petit ajout en français. Par contre le "qu'après que je sois rentré chez moi" m'étonne un peu... j'aurais pensé à une phrase ironique quant à moi "coup de bol, la grève des contrôleurs aériens a commencé le jour où je devais prendre l'avion pour rentrer chez moi."... mais bon, je ne suis pas linguiste, ni traductrice émérite, donc j'ai tendance à penser que je n'ai pas dû saisir encore toute la subtilité de la langue anglaise... le dico a certainement raison,  reste un doute quand même, le contexte est très important pour saisir vraiment le sens dans un cas comme celui-ci. 

la musique adoucit les jours  :

 

11/08/2013

Mots calins

 - I hate it when people drop litter in the street - it does my head in to see so much rubbish everywhere.

 

 - D'autant que tous les déchets étant recyclables, on ne les jette pas n'importe comment.

23:12 Publié dans gaufrette | Lien permanent | Commentaires (0)

06/08/2013

Des phrases reviennent

dans toutes les langues après des intempéries plus ou moins destructrices , ici après le passage d'une tornade force trois près d'un hotel  ...  :

 

- I've never seen anything like that in my entire life.

 

- One of the cars had been picked up and thrown into one of the hotel rooms.

 

-That could've been us.

 

- the police said that was only an F three but if that's an F three what's an F four, F five like ?

 

- It's got to be total destruction.

 

Je n'ai pas mis de rubrique potions amères ... 

04:28 Publié dans gaufrette | Lien permanent | Commentaires (0)